NOUVELLES

Maison Blanche: c'est aux Ukrainiens de "déterminer leur propre avenir"

22/02/2014 02:29 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

La Maison Blanche a salué samedi la libération de l'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko et rappelé qu'il revenait aux Ukrainiens de "déterminer leur propre avenir" après la destitution de facto par le parlement du président Viktor Ianoukovitch.

"Le principe intangible guidant les événements doit être que les Ukrainiens déterminent leur propre venir. Nous saluons le travaille constructif du Rada (le parlement ukrainien) et continuons d'appeler à la formation rapide d'un gouvernement d'unité nationale large et technocratique", affirme Jay Carney, le porte-parole de la présidence américaine dans un communiqué.

Evoquant l'ancienne Première ministre Ioulia Timochenko, libérée samedi après un vote du parlement, la Maison Blanche lui souhaite "de se rétablir rapidement" et rappelle qu'elle a besoin "depuis longtemps" d'un "traitement médical approprié".

L'opposante, qui était emprisonnée depuis 2004 est apparue dans la soirée, en larmes et en fauteuil roulant, sur le Maïdan, place centrale de Kiev et épicentre de la contestation.

Au lendemain d'un accord entre le président Ianoukovitch et l'opposition visant à mettre fin aux violences qui ont ensanglanté Kiev cette semaine, la situation s'est accélérée dans la journée par le vote du parlement à l'unanimité en faveur de la libération de Mme Timochenko puis d'une élection présidentielle anticipée en mai, destituant de facto Viktor Ianoukovitch.

"Nous avons constamment plaidé pour une désescalade de la violence, un changement constitutionnel, un gouvernement de coalition et des élections anticipées, et les événements d'aujourd'hui pourraient nous rapprocher de ce but", estime la Maison Blanche dans le communiqué.

"Nous continuons d'appeler à une fin des violences de chaque côté et à se concentrer sur un dialogue démocratique, pacifique, conformément à la constitution de l'Ukraine", affirme-t-elle également, alors que Viktor Ianoukovitch a dénoncé un "coup d'Etat".

Washington promet également de travailler avec ses "alliés, avec la Russie et avec les organisations européennes et internationales appropriées" afin de soutenir une Ukraine "prospère, unie et démocratique".

Moscou a de son côté accusé l'opposition d'avoir manqué à ses obligations après l'accord conclu vendredi et mis en garde contre une menace contre la souveraineté de l'Ukraine.

mra/mdm

PLUS:hp