NOUVELLES

Sotchi 2014: le français a été respecté en général

22/02/2014 08:25 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT
Getty
SOCHI, RUSSIA - FEBRUARY 19: Snow collects on the Olympic Rings during day 12 of the 2014 Sochi Winter Olympics at Laura Cross-country Ski & Biathlon Center on February 19, 2014 in Sochi, Russia. (Photo by Richard Heathcote/Getty Images)

SOTCHI, Russie - D'un point de vue général, le français, la langue officielle du mouvement olympique, a été respecté aux Jeux olympiques de Sotchi, a déclaré la commissaire pour la langue française dans les Jeux olympiques à l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Audrey Delacroix, dans une entrevue publiée samedi sur le site web Francsjeux.com.

Selon Mme Delacroix, la langue française a été respectée pendant les cérémonies officielles, notamment les remises des médailles, où les présentations étaient faites d'abord en français, puis en anglais et en russe. Le français résonnait aussi en premier sur les sites de compétition, pour tout ce qui était protocolaire.

La seule note discordante au tableau, selon l'analyse de Mme Delacroix, s'est produite dans l'animation des épreuves. Si le français était bien présent notamment au biathlon, au patinage de vitesse courte piste, au skeleton, au combiné nordique et à la descente de ski alpin, il était carrément absent aux épreuves de patinage artistique.

En 2010, à Vancouver, des voix s'étaient élevées au Québec pour décrier le peu de place laissé au français dans les cérémonies d'ouverture. À l'époque, des politiciens québécois, et même le ministre fédéral du Patrimoine, James Moore, avaient déclaré que le français aurait dû être mieux représenté lors de cette soirée. La cérémonie de clôture s'était déroulée davantage en français.

D'autre part, Mme Delacroix a souligné les efforts de Thomas Bach et Dmitry Chernyshenko, respectivement présidents du CIO et du Comité organisateur des Jeux de Sotchi, qui se sont exprimés en français dans leur discours à la cérémonie d'ouverture. Pour la première fois, un président de comité organisateur s'est exprimé en français à l'ouverture de jeux non disputés dans un pays francophone. À Pékin en 2008, puis à Londres en 2012, ses prédécesseurs l'avaient fait seulement dans leur langue.

La commissaire pour la langue française dans les Jeux olympiques à l'OIF a ajouté que les organisateurs des prochains jeux, ceux de Rio en 2016, «se montrent très volontaristes pour une collaboration active avec l'OIF sur la place du français aux jeux, et même au-delà de l'événement».

» TOUTES LES DERNIÈRES NOUVELLES DANS NOTRE SECTION SPÉCIALE SOTCHI 2014

INOLTRE SU HUFFPOST

Sotchi 2014 en photos
Les meilleurs tweets des JO envoyés depuis Sotchi