NOUVELLES

Zimbabwe: la justice ordonne l'expulsion d'un ex-député américain

21/02/2014 03:18 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Un tribunal zimbabwéen a ordonné vendredi l'expulsion d'un ex-membre du Congrès américain, Melvin Reynolds, contre qui des accusations de détention de matériel pronographique ont été abandonnées.

Le tribunal d'Harare a ordonné l'expulsion immédiate de M. Reynolds, 62 ans, ex-membre du Congrès représentant l'Etat de l'Illinois, une fois qu'il aura payé une amende de 75 euros ou purgé une peine de cinq jours de prison. Il a plaidé coupable, reconnaissant être resté illégalement au Zimbabwe après expiration de son visa.

Les accusations de détention de matériel pornographique, pour lesquelles il comparaissait également depuis mercredi, ont été abandonnées.

Arrêté lundi à son hôtel, M. Reynolds était en possession d'un téléphone "contenant des vidéos et des photos d'hommes et de femmes nus ayant des relations sexuelles", selon l'acte d'accusation lu à l'audience de mercredi.

Melvin Reynolds avait démissionné du Congrès américain en 1995 après avoir été condamné pour viol sur mineur, avant d'écoper aussi d'une condamnation pour fraude bancaire. Il avait ensuite bénéficié d'une mesure d'amnistie prononcée par le président Bill Clinton.

Selon le quotidien gouvernemental The Herald, cet habitué du Zimbabwe, où il est venu pas moins de 17 fois, a été arrêté dans un hôtel local après avoir accumulé une facture de 24.500 dollars.

rm/jg/arb/jhb/jmc/mba

PLUS:hp