NOUVELLES

Ukraine: l'ex-président tchèque Klaus accuse l'UE d'"irresponsabilité"

21/02/2014 12:09 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

L'ancien président tchèque Vaclav Klaus, connu pour ses opinions eurosceptiques, a accusé vendredi l'UE d'"irresponsabilité" vis-à-vis de l'Ukraine, tout en mettant en garde contre l'"illusion" de résoudre la crise par de nouvelles élections.

"Du côté de l'Occident, il s'agit d'une énorme irresponsabilité (consistant à) fomenter les ambitions et les illusions des radicaux en Ukraine de l'Ouest selon lesquelles il existe réellement un choix entre l'Est et l'Ouest", a déclaré M. Klaus, 72 ans, dans un communiqué.

"Mettre l'Ukraine devant le choix +Est ou Ouest+ s'apparente à sa désintégration", a estimé M. Klaus, chef de l'Etat tchèque de 2003 à 2013, dans ce texte publié avant la signature à Kiev de l'accord de sortie de crise.

"L'idée que ce problème peut être résolu par de nouvelles élections n'est qu'une illusion", a déclaré M. Klaus.

Selon lui, l'Ukraine est "dans une large mesure" un Etat de caractère "artificiel", qui comprend d'un côté des territoires qui n'ont été annexés par l'URSS qu'après la Seconde guerre mondiale et de l'autre côté ceux qui représentent le "berceau de la culture russe" et le "foyer de dizaines de millions de Russes".

Il estime que "l'Occident a aidé à démarrer une crise qu'il ne souhaite pas en fait et dont il n'est pas prêt à assumer les conséquences".

L'accord conclu vendredi entre le gouvernement et l'opposition en Ukraine prévoit des concessions majeures à l'opposition, dont une élection présidentielle anticipée, la formation d'un gouvernement de coalition et une réforme constitutionnelle.

L'accord survient après les violences qui ont fait près de 80 morts depuis mardi à Kiev.

jma/ea/plh

PLUS:hp