NOUVELLES

Tournoi - Le XV de France se noie au pays de Galles

21/02/2014 05:15 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Le XV de France a vu ses ambitions et ses promesses affichées dans le Tournoi des six nations se flétrir vendredi à Cardiff où il a été surclassé (27-6) par une équipe galloise déchaînée.

Après ses deux victoires initiales contre l'Angleterre (26-24) et l'Italie (30-10) qui avaient suscité bien des espoirs, le XV de France a hypothéqué une partie de ses chances de couronnement final dans la compétition. Il faudra surveiller le déplacement de l'Irlande, vainqueur de ses deux premières sorties, en Angleterre samedi pour y voir un peu plus clair.

Quant au rêve de Grand Chelem, inédit depuis 2010 pour les Bleus, il est tout bonnement tué dans l'oeuf. Les Gallois, doubles tenants du titre mais battus en Irlande il y a deux semaines, se relancent dans la course pour un troisième trophée de suite, ce qui serait un record.

Dans un Millennium Stadium en ébullition, les Bleus ont pris la grêle.

Face à des Gallois survoltés, piqués aussi par leur défaite à Dublin (26-3), les Bleus n'ont presque jamais réussi à mettre leur jeu en place, en particulier lorsque le demi de mêlée Jean-Marc Doussain a orchestré le jeu français, avant d'être remplacé pour le deuxième acte par Maxime Machenaud.

Malgré des efforts considérables en première période, les Bleus n'ont jamais trouvé la faille dans une défense galloise solidement organisée.

Au final, le XV de France n'eut donc à se mettre sous la dent que deux maigres pénalités.

- Soirée cauchemardesque pour les Bleus -

A 11-0 au bout de 9 minutes de jeu, le sort des Français, complètement abasourdis, semblait déjà entendu. L'arrière Leigh Halfpenny venait de réaliser un festival, avec deux pénalités et une participation précieuse dans l'essai aplati par le centre George North (6e), à la suite d'un cafouillage entre Brice Dulin et Jean-Marc Doussain.

Pour couronner le tout, le XV de France voyait un essai de Yoann Huget refusé, logiquement, pour un en-avant préalable de Pascal Papé (13).

Dominés dans la bataille du sol par la troisième ligne galloise, subissant plutôt qu'infligeant les plaquages, les partenaires de Pascal Papé étaient malmenés dans tous les domaines, accusant à la pause un retard de 20-6.

En regain lors des 20 premières minutes de la seconde période, le XV de France voyait son cauchemar se prolonger avec le carton jaune à Louis Picamoles (63), immédiatement sanctionné d'un second essai gallois aplati par le capitaine Sam Warburton (64).

Dans un fracas assourdissant, les Gallois savaient leur triomphe assuré et le pack rouge s'amusait à tordre la mêlée française (68) devant 73.000 spectateurs médusés.

jmt/cle

PLUS:hp