NOUVELLES

Marche de Palestiniens pour rouvrir une rue de Hébron, 10 blessés

21/02/2014 09:05 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Des centaines de manifestants, palestiniens et étrangers, ont réclamé vendredi la réouverture d'une des principales rues de Hébron, en Cisjordanie occupée, fermée par l'armée israélienne depuis le massacre de 29 Palestiniens par un colon il y a 20 ans.

Une dizaine de manifestants ont été blessés par des balles caoutchoutées et trois par inhalation de gaz lacrymogènes lors de heurts avec l'armée israélienne, qui a arrêté au moins trois d'entre eux, selon des sources médicales et des témoins.

Les protestataires ont défilé d'une mosquée de la ville à une position militaire israélienne sur la rue Al-Chouhada (rue des Martyrs), scandant "Halte à l'occupation" et "Ni occupation ni colonies".

La rue, une des artères commerçantes de Hébron, a été fermée de façon permanente par l'armée il y a 20 ans à la demande des colons juifs installés dans la partie de la ville sous contrôle israélien, à la suite du massacre par un colon de 29 musulmans en prière.

Le vendredi 25 février 1994, Baruch Goldstein, médecin de la colonie voisine de Kyriat Arba, avait mitraillé au fusil automatique M-16 les fidèles musulmans dans le Caveau des Patriarches, lieu saint pour les juifs et les musulmans (qui l'appellent mosquée d'Ibrahim), avant d'être lynché par les survivants.

La tension est permanente à Hébron, la plus grande ville de Cisjordanie, où quelque 700 colons juifs vivent sous haute protection militaire israélienne dans une enclave au milieu de plus de 190.000 Palestiniens.

str-pho-sst/cco

PLUS:hp