NOUVELLES

USA: le Pentagone dévoile sa stratégie pour mieux utiliser la bande passante

20/02/2014 01:02 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

L'armée américaine met en place une stratégie pour faire face à l'encombrement des fréquences et à la demande croissante de bande passante, et mieux conjuguer les impératifs militaires avec les besoins du secteur commercial, a annoncé jeudi le Pentagone.

Dans le secteur commercial, l'internet sans fil et les réseaux 4G ne cessent de prendre de l'ampleur. Le président américain Barack Obama a demandé aux services fédéraux de mettre à disposition 500 mégahertz (MHz) de bande passante pour les besoins commerciaux d'ici 2020.

Or, les militaires eux-mêmes ont un besoin accru de fréquences et de bande passante pour faire fonctionner leurs radars, leurs drones, et leurs systèmes de contrôle et de commandement toujours plus complexes. Sans compter les futurs systèmes d'armes comme ceux de l'avion F-35.

"Dans les années 1990, nous avions besoin de 90 MHz de bande passante pour 12.000 hommes. Nous en somme à 305 MHz pour 3.500 hommes", a expliqué le général Robert Wheeler, un des auteurs de la "stratégie d'accès au spectre électromagnétique" dévoilée jeudi.

"L'environnement électromagnétique va être de plus en plus encombré et contesté où que se déroulent les opérations militaires", constate le Pentagone dans ce document.

Cet accès est considéré comme "une condition préalable à toute opération militaire moderne", alors que les interférences avec le système commercial, ou encore le brouillage par des ennemis qui recourent également davantage à la "guerre électronique" peuvent mettre en péril les opérations militaires.

Actuellement, 18% du spectre compris entre 300 MHz et 3 GHz, le plus utile pour les opérateurs de télécommunications, est utilisé exclusivement par l'Etat américain, pour moitié par l'armée, traditionnellement réfractaire à l'idée d'abandonner des fréquences au secteur privé.

"Nous devons identifier les moyens de rendre une plus grande partie du spectre disponible pour une utilisation commerciale (...) tout en améliorant l'accès du Pentagone au spectre électromagnétique où et quand cela est nécessaire pour accomplir ses missions", a résumé Teri Takai, la directrice de la stratégie.

L'objectif est de développer l'innovation pour pouvoir recourir à des fréquences moins utilisées à l'heure actuelle ou permettre de partager ces fréquences avec le secteur privé sans risquer d'interférences.

L'armée américaine veut également s'assurer que cet impératif est pris en compte dès la conception des nouveaux équipements et matériels militaires.

Le Pentagone envisage enfin de recourir davantage à la bande passante "commerciale", ce qu'il fait déjà pour une partie de ses drones.

mra-ddl/mdm

PLUS:hp