NOUVELLES

Un projet de barrage au Laos menace les dauphins du Mékong (WWF)

20/02/2014 02:04 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Un futur barrage sur le Mékong dans le sud du Laos risque d'accélérer l'extinction dans le fleuve des dauphins de l'Irrawaddy très menacés, a mis en garde jeudi le Fonds mondial pour la nature (WWF), réclamant la suspension du projet.

S'il est construit, le barrage de Don Sahong, tout proche de la frontière du Cambodge, sera à seulement un kilomètre de l'habitat favori de ces mammifères d'eau douce dont quelque 85 individus survivent dans une portion de 190 kilomètres du Mékong à cheval sur le Laos et le Cambodge, selon WWF.

"Si le barrage de Don Sahong est construit, cela conduira à l'extinction des dauphins du Mékong", a assuré Chhith Sam Ath, responsable de l'organisation au Cambodge.

"Les dauphins sont très importants pour le Cambodge. Ils attirent les touristes, ils ont un trésor national", a-t-il ajouté.

Les défenseurs de l'environnement craignent en particulier que le barrage ne bloque une route de migration des poissons nécessaires à l'alimentation des dauphins.

Selon WWF, les explosifs utilisés pour la construction du barrage risqueraient également d'endommager leur structure auditive très sensible, qu'ils utilisent pour se diriger.

Les dauphins font déjà face à d'autres menaces, notamment les filets maillants des pêcheurs dans lesquels ils se prennent ou la dégradation de leur habitat, et le Cambodge avait approuvé fin 2012 la mise en place d'une zone de protection pour tenter de les sauver de l'extinction.

Le barrage de Don Sahong, de 260 mégawatts, est destiné à produire d'ici 2018 de l'électricité pour la consommation domestique du Laos.

Sa construction devait commencer l'an dernier, mais le régime communiste a accepté de poursuivre les discussions avec ses voisins, alors que des inquiétudes ont été soulevés concernant l'impact sur la pêche, une grande partie des poissons du Mékong ayant besoin de remonter le fleuve pour se reproduire.

Don Sahong fait partie d'une série de 11 barrages qui doivent être construits sur la partie basse du Mékong, principalement au Laos.

Celui de Xayaburi, dont le Laos a lancé la construction fin 2012 malgré les objections, après avoir toutefois modifié en partie le projet, a cristallisé les craintes des 60 millions d'habitants dépendant du fleuve pour le transport ou l'alimentation.

suy-abd/ia

PLUS:hp