NOUVELLES

Trudeau s'en prend de nouveau à la charte des valeurs

20/02/2014 09:24 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

Le chef du Parti libéral du Canada (PLC) a lancé le congrès de la formation à Montréal, jeudi soir, avec un discours sur l'importance de faire de la politique autrement. Il n'a pas hésité pour autant à écorcher la charte des valeurs du gouvernement de Pauline Marois et à s'en prendre à ses rivaux sur la scène fédérale.

« Je ne suis aucunement intéressé à prendre part au concours auquel MM. Harper et Mulcair participent pour savoir qui peut contrarier le plus les Canadiens », a affirmé Justin Trudeau, en promettant un leadership différent.

Il a qualifié la charte des valeurs d'« inacceptable » et d'« inconcevable ».

M. Trudeau croit que le débat entourant la charte permet surtout au gouvernement d'éviter d'avoir à aborder les problèmes économiques. « C'est tellement plus facile, a-t-il lancé, de détourner l'attention des gens du problème, plutôt que de le résoudre ».

Le chef de PLC fait de l'économie une priorité. Il veut surtout aider la classe moyenne, qui est en difficulté, selon lui. « Les gens n'ont pas eu de véritables augmentations depuis 30 ans, a-t-il dit. Les inégalités n'ont fait que s'accentuer et la dette des ménages a atteint des sommets. »

Le congrès s'est d'ailleurs ouvert sur une discussion entre la député de Toronto-Centre, Chrystia Freeland, et l'économiste Larry Summers, qui fut secrétaire du Trésor sous Bill Clinton et membre de l'équipe de transition de Barack Obama.

Ce dernier estime qu'investir dans la croissance économique permet d'améliorer les conditions de vie de la classe moyenne et de contrôler la dette.

Retour à Montréal

Justin Trudeau a également parlé de son amour pour Montréal, même s'il a grandi à Ottawa alors que son père était premier ministre. Une situation qu'il reconnaît imposer aujourd'hui à sa propre famille.

Il a terminé sa présentation par une conversation vidéo avec son épouse Sophie, qui est enceinte et qui est demeurée dans la capitale fédérale avec leurs deux enfants. Le couple attend un troisième enfant dans les prochains jours.

Le congrès du PLC se poursuivra jusqu'à dimanche et doit permettre de lancer les préparatifs en vue de l'élection générale prévue en 2015.

Le chef libéral s'adressera de nouveau aux délégués samedi.

Avec les informations de Daniel Thibeault

PLUS:rc