NOUVELLES

Nigeria: 13 morts dont 9 enfants dans une attaque dans le centre du pays

20/02/2014 01:20 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

Des hommes armés ont attaqué un village dans le centre du Nigeria dans la nuit de mercredi à jeudi, tuant 13 personnes dont neuf enfants, selon un membre du gouvernorat local.

"L'attaque a eu lieu vers 01H00 du matin (OOHOO GMT) et 13 personnes ont été tuées dans leur sommeil" dans le village de Rapyem, a déclaré Habila Dung, un administrateur du gouvernement local de la région de Barkin Ladi, dans l'Etat instable du Plateau régulièrement touché par de sanglantes attaques.

Selon lui, deux hommes, deux femmes et neuf enfants ont péri.

Les auteurs de l'attaque sont inconnus, a-t-il ajouté.

Selon une porte-parole de la police, Felicia Anslem, il s'agissait d'un incident isolé et le calme est revenu. Elle a précisé que la police était encore en train de chercher à déterminer le nombre de victimes.

L'Etat du Plateau a une longue histoire de violences ethniques et religieuses opposant des éleveurs fulani, de religion musulmane et de langue haoussa, à des agriculteurs de la communauté berom chrétienne.

Les responsables fulani accusent les dirigeants politiques berom, qui contrôlent l'Etat, de violer leurs droits et d'empêcher les éleveurs d'accéder aux pâturages.

Le conflit entre Fulani et Berom dure depuis 2001. Des interventions militaires et plusieurs tentatives de négociations ont échoué à faire cesser les violences.

Le Plateau et l'Etat voisin de Kaduna constituent la "ceinture centrale" (Middle Belt) du Nigeria, où le Nord musulman rencontre le Sud majoritairement chrétien.

L'organisation Human Rights Watch a indiqué en décembre dernier qu'environ 10.000 personnes ont été tuées dans ces deux Etats depuis 1992 en raison de leur identité religieuse ou ethnique, dont plusieurs milliers depuis 2010.

str-ade-bs/mba/de

PLUS:hp