FTQ: Marois et Blanchet forcés de témoigner en commission parlementaire

Publication: Mis à jour:
Print Article
PAULINE MAROIS CLAUDE BLANCHET
PC

QUEBEC - La première ministre Pauline Marois et son mari Claude Blanchet devront témoigner en commission parlementaire au sujet d'un mystérieux investissement du Fonds de solidarité FTQ dans une société que dirigeait M. Blanchet il y a plusieurs années.

La motion caquiste et libérale visant à faire comparaître le couple a été adoptée jeudi à l'Assemblée nationale par 60 voix contre 52, avec une abstention, celle de la députée de Gouin et coporte-parole de Québec solidaire, Françoise David.

M. Blanchet et Mme Marois auront droit chacun à un exposé d'une durée maximale de 15 minutes devant la commission des finances publiques. Les deux principaux partis d'opposition espèrent braquer les projecteurs sur une entente présumée liant M. Blanchet, la FTQ et la chef péquiste, évoquée dans des écoutes téléphoniques et divulguée à la commission Charbonneau.

L'audience d'une durée de six heures portera sur l'investissement d'un peu moins de 3 millions $ du Fonds de solidarité dans la société Capital BLF en juillet 2008. L'opposition cherchera notamment à savoir comment le Fonds de solidarité a pu payer des actions de cette société à un prix trois fois supérieur à celui qu'avait déboursé M. Blanchet.

En principe, la comparution doit avoir lieu après la relâche parlementaire dans deux semaines et le rapport de la commission est attendu au plus tard le 18 mars.

Le déclenchement possible des élections dans la semaine du 10 mars épargnerait cependant le couple Marois-Blanchet de cet exercice de reddition de comptes.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST QUÉBEC:

La commission Charbonneau en bref
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?