NOUVELLES

L'or pour les Canadiennes : Beauceville en liesse

20/02/2014 04:41 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Les 600 élèves de l'école Saint-François de Beauceville ont littéralement éclaté de joie lorsque la hockeyeuse Marie-Phillip Poulin a marqué le but victorieux dans la finale de hockey féminin contre les Amércaines à Sotchi, donnant ainsi la médaille d'or au Canada.

C'est à cette école que Marie-Phillip Poulain a commencé ses études secondaires. La direction avait donc donner congé aux élèves afin de leur permettre de regarder les prouesses de leur idole sur écran géant.

Les cris de joie ont fusé de toutes parts lorsque Marie-Phillip Poulin a marqué le but égalisateur alors qu'il restait moins d'une minute au match. Les décibels ont atteint un niveau encore supérieur lorsqu'elle a fait scintiller la lumière rouge une deuxième fois qui confirmait le but et la médaille d'or aux Canadiennes. « C'est vraiment incroyable, bravo Marie-Philip, on t'aime », a dit l'un. Une jeune qui pratique le hockey rêve d'emprunter le chemin de Marie-Philip. « C'est peut-être une fille, mais on est capable de se rendre loin. On est aussi bonne que les gars », dit-elle

Le maire de Beauceville Luc Provençal, qui se trouvait à l'école Saint-François, était très fier de Marie-Phillip, qui a renouvelé son exploit des Jeux olympiques de Vancouver, en comptant deux buts. « Marie-Phillip avait écrit une page d'histoire il y a quatre ans. Elle vient d'inscrire une deuxième page de l'histoire olympique : deux buts, le but égalisateur et le but victorieux. On ne peut pas demander mieux », a-t-il dit.

Marie-Philip Poulin avait été une figure marquante lors des Jeux olympiques de Vancouver en 2010. Elle avait marqué les deux buts de l'équipe canadienne dans une victoire de 2 à 0 devant les Américaines ce qui avait procuré la médaille d'or au Canada.

Le maire de Beauceville compte bien organiser une fête en l'honneur de l'athlète, comme la municipalité l'avait fait après les Jeux de Vancouver.

PLUS:rc