POLITIQUE

Commission Charbonneau: Bernard «Rambo» Gauthier réagit au témoignage de l'entrepreneur Pedneault

20/02/2014 10:57 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Le représentant syndical de la FTQ-Construction Bernard Gauthier fulmine après avoir entendu un entrepreneur révéler devant la Commission Charbonneau le climat de terreur qui sévissait sur des chantiers de construction de la Côte-Nord en 2005.

Mercredi, Normand Pedneault, propriétaire de Paul Pedneault inc., a raconté aux commissaires que des manifestants nord-côtiers ont molesté ses ouvriers et deux de ses frères. Le témoin a même fondu en larmes en détaillant une scène où les coups et les claques étaient distribués à tout vent.

Ces propos ont soulevé l'ire sur le compte Facebook de Bernard Gauthier, aussi surnommé «Rambo».

Dans un message particulièrement graphique, posté tard mercredi soir, Bernard Gauthier accuse le témoin d'avoir fait preuve de «bassesse pour essayer de jouer à la victime». Il allègue que le M. Pedneault a fait «sa fortune sur le dos des travailleurs» et laisse entendre que ce témoignage n'en restera pas là.

Plusieurs contacts et amis de Bernard Gauthier ont ajouté leur grain de sel pour appuyer publiquement le représentant syndical. Pas moins de 71 commentaires ont été exprimés, parfois dans un langage très cru.

La plupart des sympathisants ont affirmé vouloir «préserver leurs emplois» et «gagner leur vie». Ils espèrent également voir Bernard Gauthier se présenter à la Commission Charbonneau à son tour afin de livrer sa version des faits. Le représentant syndical doit être appelé à témoigner la semaine prochaine.

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref