NOUVELLES

Yémen: un dissident d'Ansar Al-Charia abattu au Hadramout

19/02/2014 02:36 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Un dissident d'un groupe islamiste lié à Al-Qaïda a été assassiné mercredi par des hommes armés au Hadramout, dans le sud-est du Yémen, selon des témoins et un responsable de la sécurité qui a accusé le réseau extrémiste.

"Des hommes armés circulant à bord d'une voiture ont abattu ce soir cheikh Ali Bawazir", un ancien prédicateur d'Ansar Al-Charia (Partisans de la Charia), près d'une école coranique à Ghail Bawazir, a déclaré à l'AFP un témoin.

Le responsable de sécurité a accusé Al-Qaïda de l'avoir assassiné parce qu'il avait "fait défection" et s'était engagé pour la sécurité dans sa localité.

Cheikh Ali, qui était l'un prédicateurs d'Ansar Al-Charia, "s'est retiré de cette organisation après avoir émis des réserves sur une série d'assassinats de policiers et de militaires", attribués aux insurgés islamistes, selon un représentant de la mouvance salafiste au Hadramout.

Selon eux, le dissident s'était distingué par son opposition aux partisans d'Ansar Al-Charia qui avaient tenté à la mi-2013 de prendre de contrôle de certains quartiers de Ghail Bawazir.

"Les Partisans de la Charia" étaient très actifs dans le sud du Yémen où ils avaient contrôlé pendant un an la province d'Abyane avant d'en être chassés à l'été 2012 par l'armée, soutenue notamment par des milices tribales, hostiles au réseau Al-Qaïda et ses partisans.

Les insurgés islamistes avaient profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer leur présence notamment dans le sud et l'est du pays.

faw/tm/vl

PLUS:hp