NOUVELLES

Ukraine : la Russie demande à l'UE de convaincre l'opposition de coopérer avec les autorités

19/02/2014 01:25 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a appelé mercredi l'Union européenne à convaincre l'opposition ukrainienne de coopérer avec les autorités et de se distancier des forces radicales qui veulent faire "un coup d'Etat".

M. Lavrov a appelé l'Union européenne à "profiter de ses contacts avec l'opposition pour l'inciter à coopérer avec les autorités ukrainiennes et à résolument se distancier des forces radicales qui ont déchaîné les troubles sanglants et sont sur la voie d'un coup d'Etat", dans une conversation téléphonique avec son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier, a indiqué le ministère russe dans un communiqué.

M. Steinmeier doit se rendre jeudi matin à Kiev avec ses homologues français Laurent Fabius et polonais Radoslaw Sikorski "pour rétablir le dialogue politique entre opposition et pouvoir", selon M. Fabius.

Cette visite aura lieu juste avant une réunion à Bruxelles des ministres européens des Affaires étrangères destinée à mettre au point la réponse de l'UE au déchaînement de violence qui a causé la mort de 26 personnes dans la capitale ukrainienne et à envisager des sanctions à l'égard des responsables de la répression.

Un peu plus tôt mercredi, M. Lavrov avait mis en garde les Occidentaux, que Moscou tient en partie pour responsables du regain de violences, contre "les tentatives insistantes de médiation".

"Nos partenaires européens ont suffisamment fait les médiateurs", avait-il déclaré.

De son côté, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine a estimé mercredi soir que des sanctions de l'UE seraient synonymes de "soutien à ceux qui s'élèvent contre le pouvoir légitime en Ukraine".

"Nous désapprouvons en général les sanctions, et en ce qui concerne cette situation, on en comprend pas pourquoi on les impose", a-t-il dit, cité par l'agence de presse Ria Novosti.

"Le soutien aux forces d'opposition dont font montre les Etats-Unis et l'UE, et les médias de ces pays, ne fait qu'encourager les nationaux-radicaux et les gens qui violent la stabilité, la tranquillité des citoyens d'Ukraine", a-t-il ajouté.

edy/bds

PLUS:hp