NOUVELLES

L'OTAN menace de remettre en cause sa coopération avec l'Ukraine

19/02/2014 06:40 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

L'OTAN a menacé mercredi l'Ukraine de remettre en cause sa coopération avec ce pays si l'armée intervenait contre les manifestants de l'opposition.

"J'appelle instamment le gouvernement ukrainien à éviter toute nouvelle violence", a déclaré dans un communiqué le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, après les affrontements et l'assaut de la police, qui ont fait au moins 26 morts à Kiev mardi.

Le président Viktor Ianoukovitch a remplacé le chef de l'armée, qui avait déclaré que "personne n'avait le droit d'utiliser les forces armées pour limiter les droits des citoyens".

Et dans le cadre de mesures d'exception, l'armée peut désormais faire usage de ses armes.

"Si l'armée intervient contre l'opposition, les liens de l'Ukraine avec l'OTAN seront sérieusement affectés", a prévenu M. Rasmussen.

Les relations entre l'OTAN et l'Ukraine ont été officiellement lancées en 1991, lorsque l'Ukraine est devenue membre du Conseil de coopération nord-atlantique (rebaptisé "Conseil de Partenariat euro-atlantique" en 1997), immédiatement après avoir obtenu son indépendance au moment de l'éclatement de l'URSS.

En 1994, l'Ukraine a été le premier pays de la Communauté des États indépendants (CEI) à adhérer au Partenariat pour la paix (PPP), lancé notamment avec la Russie et les anciennes républiques soviétiques.

Dans les années 90, le pays a apporté son soutien aux opérations de maintien de la paix dirigées par l'OTAN dans les Balkans.

Une Charte de partenariat spécifique a été signée en 1997 entre l'OTAN et l'Ukraine.

En avril 2008, au sommet de Bucarest, les dirigeants des pays alliés étaient convenus que l'Ukraine avait vocation à devenir membre de l'OTAN.

Mais en 2010, le gouvernement nouvellement élu du président Viktor Ianoukovitch a indiqué qu'il ne poursuivait pas pour l'instant l'objectif d'une adhésion à l'OTAN, tout en souhaitant maintenir le niveau existant de coopération avec l'Alliance.

En 2012, le président Ianoukovitch avait participé au sommet de l'OTAN à Chicago.

Il y a un an, avait été décidé un renforcement de la coopération, notamment avec la contribution de l'Ukraine aux opérations de lutte anti-piraterie menées par l'OTAN au large des côtes somaliennes.

jlb/jr

PLUS:hp