NOUVELLES

L'art et les manières: Obama désolé d'avoir froissé une enseignante

19/02/2014 12:28 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

"Permettez-moi de présenter mes excuses": Barack Obama a pris la peine d'écrire une lettre à une enseignante en histoire de l'art qui s'était sentie dénigrée par des propos du président américain sur sa matière favorite.

La controverse est partie d'un discours prononcé le 30 janvier par M. Obama à Waukesha (Wisconsin, nord) au sujet de l'économie et des études.

"Les gens peuvent potentiellement bien mieux gagner leur vie avec une formation d'ouvrier hautement qualifié ou de technicien qu'avec un diplôme en histoire de l'art", avait-il alors affirmé, déplorant que les jeunes se détournent des disciplines manuelles.

Soucieux de se prémunir contre un retour de bâton, le dirigeant américain avait immédiatement ajouté: "Il n'y a rien de mal dans un diplôme d'histoire de l'art. J'adore l'histoire de l'art. Donc, je ne veux pas recevoir des tas de courriers électroniques de tout le monde".

Mais une enseignante d'histoire de l'art basée au Texas (sud), Ann Collins Johns, s'est sentie visée et a protesté via le site internet de la Maison Blanche.

Quelle ne fut pas sa surprise de recevoir quelques jours plus tard un message accompagné d'une lettre manuscrite signée Barack Obama: "Permettez-moi de présenter mes excuses pour mes propos sur le vif. Je parlais du marché de l'emploi, pas de la valeur de l'histoire de l'art. En fait, l'histoire de l'art était l'une de mes matières préférées au lycée".

Un fac-similé de la lettre a été publié sur le blog spécialisé "hyperallergic.com". Contactée par l'AFP, la Maison Blanche a dit ne pas disputer son authenticité mais n'a pas souhaité commenter davantage.

De son côté, Mme Johns, citée par le même blog, a dit être stupéfaite que M. Obama lui-même lui ait répondu. "Maintenant, je me sens très coupable de lui avoir fait perdre son temps", a-t-elle affirmé.

tq/jca

PLUS:hp