NOUVELLES

JO-2014 - Ski de fond/Sprint par équipes: Bjoergen accumule, la Finlande renoue avec l'or

19/02/2014 09:12 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

La Norvégienne Marit Bjoergen a remporté son deuxième titre des JO-2014, la 5e de sa carrière, en s'adjugeant avec Ingvild Oestberg le sprint par équipes qui est revenu chez les hommes à la Finlande, sevrée d'or depuis 2002.

Avec cette 9e médaille olympique de sa carrière, Bjoergen pointe désormais à la 5e place du classement historique des sportifs les plus médaillés durant des Jeux d'hiver.

Bjoergen qui était déjà la doyenne des championnes olympiques de ski de fond depuis son sacre dans le skiathlon en début de Jeux, a amélioré ce "record" de quelques jours à 33 ans et 335 jours.

Associée à Ingvild Oestberg, la "reine Marit" a surtout permis à son pays de relever la tête dominé outrageusement par la Suède, son rival honni, qui lui n'a pas rencontré les problèmes de fartage qui ont perturbé les Norvégiens, absents des podiums dans les relais dames et messieurs.

Bjoergen, triple médaillée d'or de Vancouver, continue donc de se venger des JO de Turin en 2006.

Cette année-là, la native de Trondheim devait affoler les compteurs pour ses premiers Jeux, dominatrice en chef de la Coupe du monde de ski de fond.

Mais l'apprentissage avait été douloureux, malgré l'argent décroché sur le 10 km classique. La faute à une bronchite intervenue la semaine d'avant les Jeux.

La fille de fermiers a pris son mal en patience, se construisant depuis un palmarès impressionnant saison après saison.

"Nous avons la plus forte équipe de notre histoire. C'est peut-être ma dernière médaille olympique, et je suis heureuse de la décrocher avec Ingvild", a commenté "Gull Marit", comme elle est surnommée en Norvège (Marit en or).

Chez les messieurs, Petter Northug n'a pas eu le même pouvoir régénérant pour le Norvège, exclue du podium (4e).

La Finlande, qui a franchi la ligne en premier, a tremblé sur ses skis quand le jury s'est interrogé sur un incident de course impliquant son dernier relayeur Sami Jauhojaervi.

Celui-ci a changé de trajectoire pour rejoindre un autre trace, coupant un peu court devant l'Allemand Tim Tscharnke. Avec le Russe Nikita Kriukov, les trois hommes s'apprêtaient à se disputer la victoire.

L'Allemand n'a pu éviter la chute, gênant également au passage le Russe et permettant au Finlandais de prendre quelques longueurs d'avance décisives.

La Finlande remporte ainsi sa première médaille d'or aux jeux Olympiques d'hiver depuis Salt Lake City en 2002.

fbr/jr

PLUS:hp