NOUVELLES

Galchenyuk de retour

19/02/2014 05:14 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Alex Galchenyuk s'est entraîné avec ses coéquipiers pour la première fois depuis le 6 janvier, mercredi, à l'occasion du retour sur glace du Canadien, à Brossard.

Un texte d'Olivier Arbour-Masse Twitter Courriel

L'Américain de 20 ans a raté les 14 matchs avant la pause olympique en raison d'une fracture à la main droite. Travis Moen (jambe) patinait également avec les siens pour la première fois depuis qu'il est tombé au combat le 2 février.

« Ça fait du bien de côtoyer les gars sur la glace. C'est lassant de patiner en solo, a commenté Galchenyuk. Je dois encore renforcir et assouplir ma main. Je dois réapprendre des mouvements simples, des feintes que je fais naturellement, mais avec la main qui n'a pas forcé depuis plusieurs semaines, ce ne sont plus des réflexes. »

Les joueurs du Canadien qui ne participent pas à la quinzaine olympique sont embarqués sur la patinoire après que Shea Weber eut marqué le but de la victoire pour le Canada face à la Lettonie.

À l'exception des sept représentants tricolores appelés à défendre leur patrie, seuls Davis Drewiske (raisons familiales) et Michaël Bournival étaient absents. Le Québécois se remet d'une commotion cérébrale subie face aux Canucks le 6 février. Son coéquipier Dale Weise l'a atteint accidentellement au visage avec son bâton.

« C'est terminé pour les gageures »

Le tournoi olympique retient évidemment l'attention dans le vestiaire du Canadien, mais il ne fera pas l'objet de paris.

Brendan Gallagher, un Canadien, et Galchenyuk, un Américain, avaient parié sur le match entre Canada et les États-Unis en quarts de finale du mondial junior plus tôt cette année. Si Gallagher, vainqueur en janvier, est disposé à répéter l'expérience pour la demi-finale entre les deux nations nord-américaines, vendredi, Galchenyuk refuse de s'y risquer.

« C'est terminé pour les gageures! J'en ai trop perdu cette année, a déclaré Galchenyuk. Je n'ai pas dit ça (que les États-Unis n'étaient pas en mesure de l'emporter), je ne veux simplement pas gager. »

Galchenyuk a apprécié la tenue des Américains jusqu'ici, surtout la performance de T.J. Oshie, qui s'est élancé six fois en tirs de barrage. Galchenyuk s'est retrouvé dans une situation semblable face aux Finlandais au mondial junior en 2013. Il avait été envoyé deux fois et avait marqué à chaque occasion.

« C'était stressant de le regarder. Parfois il marquait et les Russes répliquaient. Parfois, il ratait et les Russes ne parvenaient pas à en profiter. Il a été envoyé, quoi, six fois? Et il a marqué quatre fois. C'était impressionnant. »





PLUS:rc