NOUVELLES

Afghanistan: 2014, une année clé pour la stabilisation (HCR)

19/02/2014 11:01 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Le Haut-commissaire aux réfugiés de l'ONU (HCR) Antonio Guterres a appelé mercredi la communauté internationale à poursuivre son aide pour le retour des réfugiés afghans dans leur pays en 2014, année "clé pour la stabilisation de l'Afghanistan".

"2014 est (une année) clé pour la stabilité de l'Afghanistan. Le monde ne peut se permettre un échec de la transition afghane" avec le départ programmé des troupes de l'Otan, a affirmé M. Guterres dans un communiqué publié par le HCR à l'issue d'une visite de deux jours à Téhéran.

Les Etats-Unis et le président afghan Hamid Karzaï sont en désaccord au sujet de l'accord de sécurité bilatéral (BSA) encadrant le maintien d'une force résiduelle américaine en Afghanistan après 2014, alors que les forces de sécurité afghanes et internationales sont confrontées à l'insurrection talibane.

Le HCR a présenté en Iran -deuxième pays d'accueil des réfugiés afghans après le Pakistan- la Stratégie de solutions pour les réfugiés pour 2014 (SSAR), un document regroupant des propositions de projets de 27 agences de l'ONU concernant les secteurs de l'éducation, la santé et les conditions de vie.

Cette année, les opérations de récolte de dons bénéficieront aux jeunes, qui forment la majorité des 840.000 Afghans enregistrés comme réfugiés en Iran, selon le HCR. Près d'un million d'autres vivent illégalement dans le pays, selon la police iranienne.

Depuis les années 1980, plusieurs millions d'Afghans ont fui la guerre, l'insécurité et la pauvreté pour chercher en Iran du travail et une vie meilleure.

Le HCR et les organisations non-gouvernementales s'inquiètent notamment du manque de préparation de l'Afghanistan, dont l'économie est sous perfusion occidentale, à un retour massif des migrants, volontaire ou non.

cyj/vl

PLUS:hp