NOUVELLES

Talibans libérés: Washington doit arrêter de "harceler" la justice afghane, juge Karzaï

13/02/2014 10:13 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis doivent cesser de "harceler" les autorités judiciaires afghanes, a estimé jeudi le président afghan Hamid Karzaï après la décision, critiquée par Washington, des autorités de Kaboul de remettre en liberté 65 talibans présumés.

"J'espère que les Etats-Unis vont arrêter de harceler les autorités judiciaires afghanes et de contester leurs procédures (...) si les autorités judiciaires afghanes décident de libérer des prisonniers, cela n'est pas et cela ne doit pas être l'affaire des Etats-Unis", a déclaré M. Karzaï devant la presse en clôture du 8e sommet Turquie-Afghanistan-Pakistan à Ankara.

Les autorités afghanes ont libéré jeudi matin 65 combattants présumés écroués à Bagram, prison située près de la capitale Kaboul, malgré les protestations des Etats-Unis qui voient en eux une menace pour la sécurité du pays.

Kaboul avait indiqué le 9 janvier dernier que 72 détenus de la prison de Bagram seraient relâchés en raison d'un manque de preuves.

L'ambassade des Etats-Unis à Kaboul a immédiatement qualifié cette décision de "profondément regrettable".

"Le gouvernement afghan devra assumer les conséquences de cette décision (...). Nous exhortons le gouvernement à prendre toutes les mesures possibles pour s'assurer que les personnes libérées ne commettent pas de nouveaux actes de violence ou de terreur", a ajouté l'ambassade dans un communiqué.

fo-pa/ih

PLUS:hp