NOUVELLES

Les câblo-opérateurs américains Comcast et Time Warner Cable annoncent leur fusion

13/02/2014 06:54 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Les deux premiers câblo-opérateurs américains, Comcast et Time Warner Cable (TWC), ont annoncé jeudi vouloir fusionner, ce qui donnerait naissance à un nouveau géant du secteur mais risque de soulever des objections des autorités de la concurrence.

Ce projet de fusion, entièrement libellé en actions, valorise TWC à 45,2 milliards de dollars.

Cependant, les deux parties semblent bien conscientes des difficultés que peut présenter leur projet en matière de Concurrence, dans la mesure où elles se fixent un délai éloigné - la fin de l'année - pour le conclure.

Comcast, qui souffle ainsi TWC à son rival Charter Communications, propose 2,875 de ses actions pour chaque titre de sa cible en circulation, selon un communiqué conjoint aux deux entreprises.

L'opération va donner naissance à un géant du câble, aux activités couvrant à la fois l'internet à haut débit, la télévision et les services de télécommunications, dans la mesure où les deux fiancés dominent déjà ces secteurs aux Etats-Unis.

Les modalités retenues pour l'opération valorisent l'action TWC à 158,82 dollars, si on retient le dernier cours coté de Comcast.

Ce prix est donc nettement supérieur aux 132,50 dollars proposés par Charter Communications, le numéro quatre américain du secteur contrôlé par le magnat John Malone. Mais il se rapproche fortement des 160 dollars publiquement mentionnés par TWC pour envisager de considérer une fusion.

A l'issue de l'opération, les actionnaires actuels de TWC détiendront environ 23% de la nouvelle société fusionnée.

Comcast et TWC estiment que leur rapprochement devrait permettre de générer 1,5 milliard de dollars de synergies.

L'absorption de TWC va permettre à Comcast de gagner 11 millions d'abonnés supplémentaires, en particulier dans des zones urbaines riches comme New York, la Californie du sud, le Texas, les deux Caroline, l'Ohio et le Wisconsin.

Mais pour faire passer la pilule auprès des autorités de la Concurrence, Comcast s'est dit prêt à rétrocéder un portefeuille de 3 millions d'abonnés.

En net, le gain d'abonnés serait donc pour lui de 8 millions, portant son total à environ 30 millions. Sa part du marché américain du câble devrait donc rester en dessous de 30%, a-t-il assuré.

Basée à Philadelphie (Pennsylvanie, est des Etats-Unis), Comcast est devenu depuis sa fondation il y a un peu plus d'un demi-siècle le numéro un du câble et de l'internet aux USA. La société s'est étendue à la production de contenus audiovisuels en acquérant en deux étapes à partir de 2011 les chaînes de télévision de NBC.

Comcast a manifesté sa confiance dans sa capacité à mener à bien l'acquisition de TWC en annonçant que dès la transaction bouclée il lancerait un nouveau programme de rachat de ses propres actions de 10 milliards de dollars. L'opération lui permettra de limiter la dilution de ses actionnaires actuels provoquée par l'émission des nouveaux titres nécessaires à l'acquisition de TWC.

fga/cb/bdx

COMCAST

TIME WARNER CABLE

PLUS:hp