NOUVELLES

JO-2014 - L'objet du jour: le casque du skeleton

13/02/2014 07:24 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Descendre à 120 km/h la tête la première sur une piste de glace frise l'inconscience mais n'empêche pas le style: les casques des spécialistes du skeleton offrent une magnifique galerie d'art.

Ils peuvent être patriotiques, effrayants, inspirants, absurdes, mais ils sont uniques. Les dessins des casques sont souvent l'expression de la personnalité de l'homme.

L'Américaine Katie Uhlaender a ainsi choisi de montrer son amour des Etats-Unis en représentant un aigle à tête blanche, l'emblème national, sur fond de bandes rouges sur son casque blanc.

Un design inspiré de celui de sa copine Picabo Street, médaillée d'or du Super-G aux Jeux de Nagano. "Picabo et moi, nous nous sommes rencontrés en 2010, et notre complicité a été une grande source d'inspiration pour moi", explique Uhlaender.

D'autres sont plus sobres, avec un casque blanc orné de simple bandes aux couleurs de leurs pays, comme l'Allemande Anja Huber et la Roumaine Maria Marinela Mazilu.

L'Américaine Noelle Pikus-Pace arbore elle des flammes blanches sur un fond violet, tandis que l'Irlandais Sean Greenwood exhibe une tête d'élan jaune.

Les Canadiens, eux, font plus dans le film d'horreur, tout en oubliant pas la terre de leurs aïeux.

Sarah Reid, 26 ans, s'est fait peindre une tête de zombie, encadrée de feuilles d'érable. Elle est ravi du rendu. "C'est exactement ce que je voulais, un peu féminin, mais encore effrayant", confie l'Albertaine.

Eric Neilson, surnommé "Face Man", a un crâne qui épouse la forme de son casque. La tête de mort est évidemment couronnée d'une feuille d'érable.

Son collègue John Fairbairn porte lui un casque noir avec un cerveau stylisé orange dessiné dessus.

"Mon nom de famille est parfois difficile à prononcer et plein de gens se trompent. Une fois, lors d'une compétition en Allemagne, l'annonceur m'a appelé +John Fair-Brain+ ("brain" veut dire cerveau en anglais, NDLR)", sourit-il.

"Mes coéquipiers ont entendu et ont commencé à m'appeler +Fairbrain+, puis ça c'est raccourci en +Brain+, explique l'athlète de 30 ans, ingénieur dans le civil. J'ai toujours été le nerd de l'équipe, donc le motif de mon casque me correspond complètement."

af/dj/mam/el

PLUS:hp