NOUVELLES

JO-2014 - Biathlon/20 km: Martin Fourcade s'envole

13/02/2014 01:13 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Le Français Martin Fourcade a répondu aux attentes que son statut de N.1 mondial avait suscité en décrochant son deuxième titre olympique en trois jours lors des JO-2014, jeudi sur le 20 km.

Il a devancé malgré une pénalité au tir avec un chrono de 49 min 31 sec 7/10e l'Allemand Erik Lesser, 2e à 12 sec 2/10e (sans-faute), et le Russe Evgeniy Garanichev, 3e à 34 sec 5/10e (1 pénalité).

Trois jours après la poursuite, le ciel est de nouveau resté bleu au-dessus du complexe Laura.

Fourcade, 25 ans, est bien chez lui en Russie, où son aura déjà grande va bientôt dépasser les hauteurs des montagnes de Rosa Khoutor.

"Il est fantastique, c'est un athlète extraordinaire. Il est si fort et je suis fier pour lui. Parce c'est l'un des plus grands de l'histoire", l'a complimenté le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen, légende vivante du biathlon qui n'a pas réussi jeudi à décrocher une 13e médaille olympique, record absolu, seulement 34e jeudi.

Oui, Fourcade évolue désormais dans une autre dimension.

"Double champion olympique, c'est incroyable, mes Jeux sont déjà réussis, mais j'ai envie de me battre aussi pour l'équipe. Je n'ai pas envie de rentrer tout seul avec plein de médailles et les autres qui font la gueule", a-t-il expliqué.

- Première médaille allemande -

Fourcade a donc dû attendre l'arrivée de l'Allemand Erik Lesser cinq minutes pour tard, dernier rebelle qui l'aura tutoyé jusqu'au bout. A la sortie du dernier pas de tir, Lesser possédait encore neuf secondes d'avance.

La faute à une ciblé ratée par Fourcade lors de la première séance debout, qui l'aura obligé à cravacher quand Lesser réalisait un sans-faute.

La faute aussi à une grosse frayeur dans un virage où il a évité in-extremis une chute.

Si Fourcade, avec ce deuxième titre (sa troisième médaille en incluant l'argent récolté sur la mass-start en 2010), s'est rapproché de son compatriote Jean-Claude Killy, unique triple champion olympique français, en 1968, ce 20 km a permis à l'Allemagne de débloquer son compteur.

Avant la 2e place de Lesser, l'Allemagne, nation-phare de la discipline, n'avait jamais joué les premiers rôles et restait les mains vides après quatre courses, du jamais-vu dans l'histoire des JO d'hiver.

La Russie court après son premier titre mais répond présent avec ce deuxième podium après l'argent d'Olga Vilukhina en sprint.

Le Norvégien Emil Hegle Svendsen, grand rival de Fourcade, a terminé à la 7e place, à près d'une minute. Tellement loin de la dimension prise par Fourcade.

fbr/jr

PLUS:hp