NOUVELLES

Wall Street, débarrassée de plusieurs incertitudes, ouvre dans le vert

12/02/2014 10:06 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

La Bourse de New York s'affichait en légère hausse à l'ouverture mercredi, alors que s'estompaient les incertitudes sur la politique monétaire et la dette des Etats-Unis: le Dow Jones grignotait 0,13% et le Nasdaq 0,40%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones avançait de 420,42 points à 16.015,19 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 16,85 points à 4.207,90 points.

L'indice élargi S&P 500 s'appréciait de 0,24% (+4,42 points) à 1.824,17 points.

Wall Street avait nettement progressé mardi, encouragée notamment par la volonté de la nouvelle présidente de la Banque centrale américaine (Fed) Janet Yellen de maintenir le cap initié par son prédécesseur: le Dow Jones avait gagné 1,22% à 15.994,77 points et le Nasdaq 1,03% à 4.191,04 points.

"Le marché a en quelque sorte fêté le maintien de la politique monétaire accommodante après l'audition de la présidente de la Fed Janet Yellen devant la commission des Finances de la Chambre des représentants", relevait Patrick O'Hare de Briefing.com.

Parallèlement, sauf coup de théâtre, les Etats-Unis ne feront pas défaut cette année puisque les adversaires républicains du président Barack Obama, dans une capitulation surprise à la Chambre, ont laissé voter un texte autorisant leur pays à emprunter jusqu'au 15 mars 2015, sans conditions.

Ces éléments rassurent les investisseurs, souvent fébriles dès que des incertitudes émergent.

Les indices étaient aussi aidés mercredi par de bonnes nouvelles en provenance de l'étranger.

La Chine, deuxième puissance économique mondiale, a ainsi fait part d'un rebond de son excédent commercial et d'un volume d'exportations bien supérieur aux attentes en janvier, faisant souffler une brise d'optimisme sur les perspectives de ses échanges économiques en 2014.

La Banque d'Angleterre (BoE) a de son côté révisé à la hausse sa prévision de croissance et estimé que le taux de chômage devrait descendre à 7% dans les mois à venir.

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 2,750% contre 2,719% mardi soir et celui à 30 ans à 3,707% contre 3,685% à la précédente clôture.

jum/lo/sam

PLUS:hp