NOUVELLES

Transferts en santé : l'Alberta grande gagnante

12/02/2014 06:47 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

Le gouvernement albertain se réjouit de voir que l'argent qu'il recevra du fédéral pour son système de santé augmentera de façon importante.

Avec la nouvelle formule du Transfert canadien en matière de santé, le gouvernement fédéral transférera 38 % plus d'argent à l'Alberta, tandis que les autres provinces bénéficieront d'augmentations allant de 0 % à 4 %. Grâce à ce changement annoncé dans le budget fédéral de mardi, l'Alberta recevra 3,75 milliards de dollars, alors que l'an dernier, elle avait reçu 2,72 milliards.

Contrairement à l'ancienne formule négociée en 2004 et venant à échéance le 1er avril, la nouvelle calcule ses montants par habitant et ne tient plus compte du vieillissement de la population ni des revenus. L'ancienne méthode faisait en sorte que l'Alberta recevait environ 240 $ de moins par habitant que les autres provinces.

Le ministre de la Santé de l'Alberta, Fred Horne, juge la formule juste et rappelle qu'elle était attendue depuis longtemps. Dans un communiqué, il soutient qu'avec une population grandissante, il y a beaucoup de pression sur le système de santé et que le calcul par habitant est l'option la plus avantageuse pour la province.

L'Alberta fait pression sur le gouvernement fédéral depuis quelques années pour qu'il change la formule de calcul. « Nous sommes heureux de voir que le fédéral reconnaît que les provinces doivent être traitées sur un pied d'égalité », a pour sa part déclaré mardi le ministre des Finances de l'Alberta, Doug Horner.

La nouvelle formule est toutefois trop simpliste pour Haizhen Mou, professeure adjointe à l'École de politiques publiques de l'Université de la Saskatchewan. Elle va à l'encontre du principe de la péréquation, qui doit tenir compte des revenus des provinces, selon la professeure.

Le programme de péréquation versera, en 2013-2014, 16,7 milliards de dollars à six provinces dont le Québec (9,3 milliards), l'Ontario (2 milliards) le Manitoba (1,75 milliard). Les provinces les plus riches, soit l'Alberta, la Colombie-Britannique, la Saskatchewan et Terre-Neuve et Labrador ne recevront aucune péréquation.

PLUS:rc