NOUVELLES

«The Ultimate Fighter Nations: Canada vs. Australia»: Pour la fierté de l'Australie

12/02/2014 09:33 EST | Actualisé 13/02/2014 04:07 EST
Twitter

L’entraîneur de l’équipe australienne de la série The Ultimate Fighter Nations: Canada vs. Australia, Kyle «K.-O.» Noke, a hâte de grimper dans l’octogone à son tour, le 16 avril au Colisée Pepsi de Québec.

Noke (20-6-1) fera alors face à l’entraîneur de l’équipe canadienne, le Québécois Patrick Côté (19-8).

«La fierté nationale sera présente! Ce n’est pas plus de pression, mais une motivation supplémentaire d’affronter l’entraîneur adverse», a-t-il avancé lors d’un entretien téléphonique avec Huffington Post Québec.

«Ce sera un dur combat, a-t-il poursuivi. Patrick est complet et je me suis bien préparé parce qu’il n’a jamais été passé K.-O., en plus de cogner dur et d’avoir de bonnes mains. Je dois être prêt à gagner tous les rounds pour l’emporter.»

La série de télé-réalité The Ultimate Fighter (TUF), mise sur pied par l’Ultimate Fighting Championship (UFC) afin de dénicher de nouvelles recrues (les gagnants se méritent un contrat dans les six chiffes avec l’UFC), est actuellement télédiffusée.

Cette saison, pour la 23e présentation de TUF, le tournage a eu lieu au Québec, dans les Laurentides. Huit Australiens et huit canadiens ont vécu et se sont entraînés ensemble pour participer à un tournoi de poids mi-moyens (170 lb) et de poids moyens (185 lb).

Bien qu’aucun détail sur l’identité des deux vainqueurs ne puisse être dévoilé, Kyle Noke assure que le spectacle en vaudra la chandelle.

«Regardez le show, il y aura de bons combats!», a-t-il souligné.

Avant d’être entraîneur lors de cette saison de TUF, Kyle Noke avait également tenté l’expérience en tant que participant, lors de la 11e édition, en 2010. Il avait alors remporté deux duels avant d’être éliminé en quarts-de-finale de la compétition.

«La principale différence entre être entraîneur et participant, c’est la liberté de faire ce que je veux! Après avoir entraîné les gars, je n’ai pas à rentrer au chalet et je peux profiter de mon temps pour voir du pays, a-t-il expliqué. Mais ça a été une super expérience d’être avec les jeunes…la plupart n’avaient même jamais vu de neige avant!»

L’influence de Greg Jackson

Le pugiliste âgé de 33 ans s’entraîne depuis cinq ans à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, sous la férule de l’un des entraîneurs de Georges St-Pierre: l’Américain Greg Jackson.

«Je le connais depuis presque 10 ans. Il était venu en Australie où j’avais affronté l’un de ses poulains. Il avait été impressionné et m’avait invité à venir en Amérique pour s’entraîner avec lui», s’est rappelé l’homme natif de Mooloolaba, dans la province du Queensland, au nord-est de l’Australie.

«Par ailleurs, l’un des jeunes australiens de l’émission TUF, Jake Matthews, viendra me rejoindre à Albuquerque pour s’entraîner avec Greg Jackson», a-t-il ajouté.

Le garde du corps de «Crocodile Hunter»

En plus d’être un combattant d’AMM, Kyle Noke a également été le garde du corps du défunt expert légendaire d’animaux exotiques, Steve «Crocodile Hunter» Irwin.

Ce dernier, connu dans le monde entier pour ses prouesses avec les crocodiles, serpents venimeux, requins et autres animaux les plus dangereux qui soient, a rendu l’âme en 2006 après avoir été piqué au cœur par une raie pastenague.

«J’ai été garde du corps pour Steve durant quatre ans. C’était un gars vraiment super. On s’entraînait tous les matins, majoritairement en jiu-jitsu brésilien. Il adorait les AMM, a confié Noke. En plus d’être sympathique, il était très fort physiquement! On croisait même les gants, en combat amical, avec des petits gants d’AMM tous les mercredi matins.»

«Il avait toujours bien hâte de lacer les gants. Je me rappelle une fois qu’il n’avait pas dormi de la nuit et qu’il était dans le gymnase, à deux heures du matin, en train d’appliquer un bandage protecteur sur ses mains! C’était le genre de personne qu’il était, vraiment intense. Tout ce qu’il faisait, il le faisait à 100%», a-t-il conclu, se rappelant la mémoire et l’humeur joviale de son ami.