NOUVELLES

États-Unis : poursuite contre les activités de NSA

12/02/2014 11:49 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

Le sénateur Rand Paul, possible candidat républicain à la présidence, a intenté une poursuite contre l'administration Obama, mercredi, concernant la collecte massive de données téléphoniques de millions d'Américains par l'Agence de sécurité nationale -- la NSA.

Le sénateur a affirmé que le groupe militant conservateur FreedomWorks et lui-même avaient intenté la poursuite en leur propre nom et au nom de « quiconque aux États-Unis possède un téléphone ».

La poursuite argue que le programme de collecte de métadonnées qui existe depuis 2006 viole le droit contre les fouilles abusives garanti par le quatrième amendement de la Constitution des États-Unis. Elle appelle à la fin du programme, révélé par l'ancien contractant de la NSA Edward Snowden.

L'administration Obama affirme que le programme, initié sous la présidence de George W. Bush, est légal. Les tribunaux ont été largement du même avis. Le président Barack Obama a appelé à des réformes du programme dans un effort pour regagner la confiance du public.

Rand Paul a écarté les questions, mercredi, sur ses ambitions présidentielles.

Le débat sur les pratiques des services de renseignement a mis en lumière les divergences et tensions au sein même des rangs républicains. Le parti est divisé sur la question entre ses têtes dirigeantes, qui soutiennent le programme pour des raisons de sécurité, et ses membres à l'esprit libertarien qui ont davantage de mal avec l'intrusion du gouvernement dans la vie privée des Américains.

PLUS:rc