NOUVELLES

Suicide d'une jeune Italienne: demande d'une loi contre le harcèlement sur l'internet

12/02/2014 06:36 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

Des parlementaires italiens ont réclamé mercredi l'adoption d'une loi contre le harcèlement sur l'internet, après le suicide d'une adolescente dont les appels à l'aide sur un forum avaient été accueillis par des torrents d'injures et des encouragements à se faire mal.

"Tues-toi", "personne ne te veut", "tu n'es pas normale" avaient été quelques-uns des commentaires reçus par la jeune Italienne sur le réseau Ask.fm, quand elle s'était tournée vers ce réseau internet pour demander conseil et réconfort après une rupture avec son petit ami.

Quand elle avait publié des photos des cicatrices qu'elle s'était infligées elle-même sur ses bras, un internaute anonyme avait réagi: "J'espère bien qu'un jour tu te couperas la veine sur ton bras et que tu mourras".

L'adolescente, qui se faisait appeler "Amnesia" sur la toile, a sauté dimanche dans le vide d'une fenêtre d'un hôtel abandonné près de Padoue, dans le nord-est de l'Italie.

"Nous ne pouvons plus supporter que des jeunes se donnent la mort en raison de menaces et de pressions psychologiques", a déclaré Micaela Campana, parlementaire du Parti démocrate (centre gauche). "C'est pourquoi je juge urgent que le Parlement débatte rapidement d'une loi sur le harcèlement et notamment le harcèlement virtuel", a-t-elle ajouté selon un communiqué.

L'élue a déjà rédigé une proposition de loi qui aggraverait les peines en cas de telles utilisations abusives de l'internet.

Mara Bizzotto, qui est un des membres au Parlement européen de la Ligue du Nord, a demandé à la commission européenne de proposer une législation plus sévère de façon à ce que "justice soit rendue".

Le parquet de Padoue a ouvert une enquête sur son suicide et examiné la possibilité de poursuites contre les auteurs des commentaires injurieux, dégradants et blessants, notamment pour incitation au suicide, sur le forum.

Ask.fm, qui a vu le jour en Lettonie en 2010, laisse ses usagers poser des questions de manière anonyme. Ce forum a été au centre de controverses aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne après plusieurs suicides d'adolescents qui avaient essuyé des insultes.

dt/jlv/ljm/jh

PLUS:hp