NOUVELLES

La Cour refuse d'annuler les élections en Thaïlande

12/02/2014 03:31 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

La Cour constitutionnelle de la Thaïlande refuse de se pencher sur la requête déposée par l'opposition pour annuler les résultats des élections législatives tenues en plein soulèvement contre le gouvernement, le 2 février dernier.

La Cour a indiqué qu'elle ne voyait pas de « bases suffisantes » pour accepter la demande du Parti démocrate, principale formation de l'opposition au gouvernement de la première ministre Yingluck Shinawatra.

L'opposition arguait que le scrutin, largement boycotté et perturbé par la contestation antigouvernementale, n'était pas valide puisqu'il s'était déroulé dans des conditions anormales et n'avait pu se tenir en une seule journée. Elle avait d'ailleurs réussi à empêcher le vote dans 10% des bureaux de vote.

Les résultats n'ont toujours pas été annoncés, et le gouvernement a annoncé que de nouvelles journées de vote se tiendront en avril pour compléter l'élection dans les circonscriptions où le scrutin n'a pu se tenir.

La première ministre avait convoqué ses élections afin de calmer la grogne qui secoue le pays depuis le mois de novembre dernier. Les manifestants reprochent notamment à Yingluck Shinawatra d'être à la solde de son frère, l'ancien premier ministre Thaksin Shinawatra, qui vit en exil depuis une condamnation pour fraude en 2008.

Les opposants souhaitent la mise en place d'un « conseil du peuple » pour diriger le pays jusqu'à la tenue d'élections générales et réclament le départ immédiat de la première ministre.

PLUS:rc