NOUVELLES

JO-2014 - Half-pipe: Kaitlyn Farrington, +cowgirl+ et championne olympique

12/02/2014 03:36 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

L'Américaine Kaitlyn Farrington, une cowgirl de l'Idaho qui a grandi dans un ranch, a redonné des couleurs aux Etats-Unis en se parant de l'or olympique mercredi en snowboard half-pipe, à la surprise générale.

Farrington, 24 ans, a devancé trois monstres de la discipline, toutes déjà championnes olympiques: l'Australienne Torah Bright, à laquelle il a manqué 0.25 point pour conserver l'or de 2010, l'Américaine Kelly Clark, médaillée de bronze -comme en 2010- après avoir été titrée en 2002, et Hannah Teter, 4e à 0.25 point du podium, victorieuse aux JO-2006.

Les Etats-Unis, superpuissance du half-pipe, ont retrouvé leur standing après avoir été écartés du podium messieurs mardi, où la mégastar Shaun White avait fini 4e.

Ils ont aussi montré l'étendue de leur réservoir de champions en plaçant sur la plus haute marche la moins bonne de leurs quatre filles (sur le papier). Et la mainmise US aurait pu être encore plus flagrante si Arielle Gold, 17 ans et championne du monde en titre, ne s'était pas blessée à une épaule juste avant le début des qualifications.

A 24 ans, Farrington est la surprise du chef, même si elle s'était classée 3e des X Games d'Aspen, remportés par Clark fin janvier. La Shaun White du snowboard féminin (par le palmarès) s'est trouvée dans la même position que son célèbre compatriote mardi: dernière à s'élancer en seconde manche avec la pression du résultat après une première manche manquée, elle n'a pas pu placer un run parfait mais, à l'inverse de White, a réussi à accrocher le podium.

Un podium qui n'a pas plus à sa compatriote Hannah Teter (4e), qui pensait mériter une meilleure note que Clark. "J'ai fait plein de figures que Kelly n'a pas fait, a dit Teter. Mais personne n'est jamais d'accord avec les juges de la FIS (Fédération internationale de ski)."

- 'Fille endurcie'-

"Mon objectif initial aux Jeux, c'était juste d'entrer en finale", a indiqué Farrington, qui a grandi dans un ranch de l'Idaho, un Etat rural et montagneux du nord-ouest des Etats-Unis.

Cette jeunesse passée au milieu du bétail a fait d'elle une "fille endurcie".

"Le mercredi avant d'aller au lycée, j'aidais mon père à charger sur le camion les bêtes qu'il allait vendre au marché", se souvient-elle.

Issue d'un milieu modeste, Farrington a vu ses parents devoir vendre des veaux pour être capable de financer sa passion, quand elle a commencé à percer dans ce sport. "Je crois que ces veaux ne leur manquent plus aujourd'hui!", rigole-t-elle.

La famille Farrington ne roule toujours pas sur l'or car les parents ne doivent leur présence aux JO qu'à une collecte de fonds organisée par les habitants de Sun Valley, petite ville de 10.000 habitants dans l'Idaho. "La radio en a parlé et tout la communauté nous a aidés", raconte sa mère, Suz.

Avec sa 3e place, Kelly Clark est devenue la première -messieurs et dames confondus- à remporter trois médailles olympiques en snowboard.

Torah Bright, 7e du slopestyle dimanche, va maintenant poursuivre ses travaux d'Hercule façon surf des neiges dans l'épreuve de snowboard cross.

bpe/mam

PLUS:hp