NOUVELLES

Former la main-d'oeuvre avec ou sans les provinces

12/02/2014 10:07 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

Au lendemain de la présentation de son dixième budget, le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a réitéré son intention de réformer la formation de la main-d'oeuvre, malgré l'opposition de certaines provinces, dont le Québec.

« Ce n'est pas aux provinces de dire au fédéral comment dépenser son argent », a déclaré le ministre Flaherty, tout en ajoutant que le gouvernement pourrait s'entendre directement avec les employeurs et laisser de côté des provinces qui ne voudraient pas y adhérer.

« Nous ferons mieux et nous aurons des résultats » avec les changements à venir, a-t-il promis en point de presse à Ottawa, mercredi matin.

Plus tôt dans la journée, la première ministre du Québec, Pauline Marois s'est dite outrée par le budget de Jim Flaherty. Elle a notamment dénoncé son intention d'aller de l'avant avec la Subvention canadienne à l'emploi, en dépit des programmes québécois de formation de la main-d'oeuvre déjà en place.

Budget fédéral 2014. Notre dossier

PLUS:rc