NOUVELLES

Dopage: la Turque Alptekin blanchie, l'IAAF fait appel

12/02/2014 12:45 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a fait appel mercredi de la décision des autorités turques de blanchir la championne olympique du 1.500m Asli Cakir Alptekin, convaincue de dopage, a-t-elle indiqué à l'AFP.

L'IAAF "a décidé de ré-imposer une suspension provisoire de Mlle Alptekin" prenant effet immédiatement, a précisé Nick Davies, porte-parole de l'IAAF. L'athlète est désormais "inéligible à participer à la moindre compétition en Turquie ou à l'étranger jusqu'à la décision finale du Tribunal arbitral du sport" (TAS) de Lausanne, a-t-il souligné.

Alptekin s'était imposée aux JO de Londres devant sa compatriote Gamze Bulut et Maryam Yusuf Jamal, de Bahrein. Mais elle avait été suspendue provisoirement par l'IAAF après la détection d'"anomalies dans son passeport biologique".

En décembre, Ankara avait pour autant décidé de blanchir son athlète, considérant qu'elle n'avait "pas agi en violation du règlement anti-dopage". Déjà été suspendue deux ans pour dopage en 2004, elle risque une suspension à vie ainsi que la perte de son titre olympique.

Sa compatriote Nevin Yanit, championne d'Europe du 100m haies, avait elle aussi été suspendue en raison de plusieurs contrôles positifs subis en -et hors- compétition.

La question du dopage défraie la chronique depuis plusieurs mois en Turquie.

En août, la Fédération turque d'athlétisme (TAF) et le Comité olympique turc (TMOK) avaient suspendu pour deux ans 31 athlètes pour usage de produits dopants. Des affaires qui avaient terni l'image de l'athlétisme turc alors qu'Istanbul est candidate à l'organisation des jeux Olympiques d'été en 2020.

dla/gv

PLUS:hp