NOUVELLES

Écrasement d'avion en Algérie : la boîte noire retrouvée

12/02/2014 04:58 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

La boîte noire de l'avion militaire algérien Hercule C-130 qui s'est écrasé mardi dans l'est du pays, faisant au moins 76 morts, a été retrouvée en « bon état », selon une source proche de l'enquête citée par l'agence Algérie Presse Service (APS).

Que s'est-il passé?

Même si on n'a pas encore fait parler la boîte noire, où pourraient être enregistrés les échanges des pilotes dans le cockpit, la même source désigne les mauvaises conditions météorologiques, notamment des vents violents et une mauvaise visibilité, comme principales causes de cet écrasement.

Elle explique que l'appareil est tombé « nez en avant » sur le site même où se trouve actuellement l'épave sur le mont Fertas, à 1500 m d'altitude, dans la région d'Oum El-Bouaghi, ajoutant que l'avion aurait percuté une montagne voisine du lieu de l'écrasement, une zone difficile d'accès.

Citant une source sécuritaire, le quotidien arabophone El-Khabar rapporte que le commandant de bord avait contacté la tour de contrôle et tenté un atterrissage d'urgence à la base aérienne d'Oum El-Bouaghi quelques minutes avant l'écrasement.

L'appareil assurait la liaison entre les villes de Tamanrasset, à environ 2000 km au sud d'Alger, et Constantine, à 450 km à l'est de la capitale.

L'APS indique que les corps de toutes les victimes ont été récupérés et transférés à l'hôpital militaire de Constantine.

Les familles s'y sont présentées pour récupérer les corps de leurs proches.

PLUS:rc