NOUVELLES

Poursuite des manifestations contre la pauvreté en Bosnie

11/02/2014 10:05 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

Des manifestations contre le pouvoir se sont poursuivies mardi en Bosnie, notamment à Sarajevo où plusieurs centaines de protestataires ont réclamé la démission du gouvernement de l'entité croato-musulmane de ce pays ethniquement divisé et en proie à une grave crise économique.

"Démission! Voleurs!", ont scandé les manifestants rassemblés devant le bâtiment de la présidence du pays, incendié dans les violences de vendredi, a constaté l'AFP.

Ils ont ensuite marché vers le siège du gouvernement de l'entité croato-musulmane dont il réclament le départ.

Un important dispositif de la police anti-émeutes y était déployé.

"Vive la fraternité et l'unité!", ont scandé les manifestants, un slogan du temps de la Yougoslavie communiste dont la Bosnie a été l'une des six républiques, jusqu'à son éclatement sanglant au début des années 1990.

Une femme en pleurs a appelé les policiers à rejoindre les manifestants.

"Vous devriez protéger les citoyens et pas les voleurs au pouvoir!", a-t-elle lancé.

Le Premier ministre de l'entité croato-musulmane -- qui, avec une entité serbe, forme la Bosnie depuis la fin de la guerre inter-communautaire (1992-95) --, Nermin Niksic, un Musulman, refuse de démissionner, affirmant que cette entité risquerait alors d'être "paralysée".

Sa formation, le Parti social-démocrate (SDP), qui appelle à la tenue des élections anticipées, a soumis mardi un amendement au code pénal visant à rendre possible un tel scrutin huit mois avant la date prévue.

Mais en raison d'un système politique extrêmement complexe, une telle mesure nécessite un consensus avec les représentants politiques serbes et croates.

Comme ces derniers ont déjà exprimé leur opposition à la tenue des élections anticipées, cette initiative a très faibles chances d'être adoptée par le Parlement central de ce pays ethniquement divisé.

Des manifestations ont également eu lieu à Tulza (nord-ouest), Mostar (sud), Zenica (centre) et Brcko (nord).

rus/cn/abk

PLUS:hp