NOUVELLES

France: décès de Michel Alliot, ancien résistant et fondateur d'universités

11/02/2014 05:04 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

Michel Alliot, ancien résistant français et fondateur de plusieurs universités en France et en Afrique, est décédé samedi à Paris à 89 ans, a annoncé mardi sa famille dans le carnet du journal Le Figaro.

Pendant la deuxième guerre mondiale, Michel Alliot avait été chef de réseau au Bureau central de renseignement et d'action (BCRA, services secrets de la France libre).

Agrégé et docteur en droit, il avait contribué à la fin des années 50 à la naissance des universités dans la France d'outre-mer, comme à Madagascar et à Dakar. Il était alors reconnu comme un spécialiste du droit en Afrique.

Professeur de droit à Paris dans les années 60, Michel Alliot avait été directeur de cabinet (1968-1969) du ministre de l'Education nationale de l'époque, Edgar Faure.

Professeur ensuite à l'université Panthéon-Sorbonne Paris 1, il avait créé en 1971 l'université Denis-Diderot Paris 7 dont il avait le premier président pendant cinq ans.

Né le 20 juillet 1924, Michel Alliot est décédé à l'Institution nationale des Invalides. Il avait épousé en 1971 Michèle Marie, qui avait alors pris le nom de Michèle Alliot-Marie, devenue par la suite plusieurs fois ministre. Le couple avait divorcé en 1984.

Michel Alliot était commandeur de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite et titulaire de la Croix de guerre 1939-1945 avec palmes, de la médaille de la Résistance et de la Medal of Freedom (Etats-Unis).

pmg/pau/prh/jh

PLUS:hp