NOUVELLES

Vers une harmonisation du transport en commun à Québec et Lévis

10/02/2014 06:58 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

Le ministre des Transports Sylvain Gaudreault veut revoir le fonctionnement des réseaux de transport en commun, ce qui pourrait amener le Réseau de transport de la Capitale et la Société de transport de Lévis à harmoniser leurs services.

Le ministre a présenté lundi son plan stratégique de développement en transport en commun dans lequel il propose notamment des changements de gouvernance afin de mieux coordonner les services de transport en commun dans les grandes villes, dont Québec et Lévis.

Les modifications proposées pourraient se traduire par une seule et même billetterie et un seul service à la clientèle, par exemple. 

Le maire de Québec Régis Labeaume n'a pas voulu commenter la nouvelle stratégie du gouvernement qu'il n'avait pas encore eu le temps de consulter. Mais il s'attendait pas à de grandes surprises.

« Tous les plans de mobilité au Québec prennent comme exemple celui qu'on a créé à Québec. C'est l'exemple qui a été suivi par le ministère des Transports, par tout le monde. Notre plan de mobilité, c'est le plan des plans. Ça n'a jamais été fait comme ça au Québec », affirme Régis Labeaume.

Le maire de Québec « ne veut pas avoir l'air impérialiste » en abordant la question de l'harmonisation des services avec son homologue de Lévis, Gilles Lehouillier. « C'est lui qui va décider », a-t-il dit, ajoutant qu'il ne pouvait pas parler de ce « genre de sujet » avec l'ancienne mairesse, Danielle Roy-Marinelli.

Mais la dynamique entre les deux villes a beaucoup changé depuis l'arrivée du nouveau maire de Lévis, a indiqué M. Labeaume. « On n'a pas la même relation. Je vous dirais que le maire Lehouillier m'impressionne bien gros depuis qu'il est rendu là. La solidarité est impressionnante à la CMQ [Communauté métropolitaine de Québec]. »

PLUS:rc