NOUVELLES

Ukraine: l'UE exclut les sanctions pour l'instant mais la menace demeure

10/02/2014 01:03 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

Les ministres européens des Affaires étrangères de l'Union européenne ont exclu lundi d'imposer dans l'immédiat des sanctions au régime ukrainien, tout en réaffirmant que cette éventualité demeurait si la situation se détériorait.

"Nous sommes d'accord sur le fait qu'il n'est pas nécessaire pour le moment de prendre une décision sur des sanctions", a déclaré le ministre allemand, Frank-Walter Steinmeier, à l'issue de la réunion à Bruxelles.

"Mais si nous voyons que (le président Viktor) Ianoukovitch et son pouvoir bloquent le dialogue, nous devrons évoquer les sanctions", a-t-il précisé.

Dans les conclusions de leur réunion, les ministres soulignent que l'UE continue à "suivre avec une forte inquiétude la crise politique en Ukraine" et "reste prête à répondre rapidement au cas où la situation se détériorerait".

Ils ont insisté sur la nécessité de former "un nouveau gouvernement rassembleur" qui serait en mesure de procéder à "des réformes constitutionnelles afin de donner plus de pouvoir au parlement et de préparer des élections justes et libres".

Dans ce but, "l'UE est prête à poursuivre ses efforts pour aider l'Ukraine avec la communauté et les institutions internationales", comme le FMI, selon le texte.

Pour le moment, "notre préférence va à la carotte plutôt qu'au bâton", a souligné le ministre suédois Carl Bildt.

Mais certains ministres ont évoqué la crainte d'un durcissement de la position de la Russie une fois terminés les jeux Olympiques d'hiver de Sotchi. "Nous devons nous préparer à l'après-Sotchi", a déclaré le ministre luxembourgeois, Jean Asselborn.

jri/aje/bds

PLUS:hp