NOUVELLES

Transport collectif : Québec veut réduire le nombre d'intervenants

10/02/2014 04:50 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

Le gouvernement du Québec prévoit investir un milliard de dollars de plus dans les transports collectifs d'ici 2020. Le ministre des Affaires municipales et des Transports, Sylvain Gaudreault, a présenté sa Stratégie nationale de mobilité durable devant quelque 400 invités de Transport 2000, à Montréal.

Le financement proviendra du budget prévu pour le transport routier, sans pour autant nuire, selon lui, aux travaux de réfection des infrastructures routières. Le ministre Gaudreault a aussi annoncé qu'il proposera bientôt une réforme de la gouvernance des nombreux organismes responsables du transport dans la région de Montréal :

« Juste pour vous donner une idée, moi je n'en reviens pas que dans la grande région métropolitaine, on parle autour de 700 titres de transport différents. Imaginez 700 titres de transport différents. Une chatte n'y trouverait pas ses petits. Alors c'est inaceoptable », a-t-il dit.

Le maire de Montréal Denis Coderre a très bien accueilli a Stratégie de mobilité durable. Il déplore cependant l'idée d'une nouvelle consultation sur le financement du transport collectif.

« J'aurais aimé en avoir plus au niveau des sources de financement, mais ce que je trouve intéressant encore une fois, c'est son approche et ses principes directeurs. Pour avoir travaillé depuis peu avec Sylvain, je pense que non seulement il est de bonne foi, mais il a le coeur à la bonne place. Il veut faire les choses adéquatement et en ce sens, il faut le féliciter aujourd'hui », a déclaré le maire de Montréal.

Le parti libéral du Québec a vivement réagi à l'annonce du ministre Gaudreault en la qualifiant de stratégie électorale plutôt que de mobilité durable.

PLUS:rc