NOUVELLES

JO-2014 - Les Canadiens rois des bosses

10/02/2014 03:11 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

Les Canadiens sont imbattables en ski de bosses: quatre jours après les soeurs Justine et Chloé Dufour-Lapointe chez les dames, Alexandre Bilodeau et Mikaël Kingsbury ont pris les deux premières places de la finale olympique masculine, lundi soir à Rosa Khoutor.

Québécois, âgé de 26 ans, Bilodeau est ainsi devenu le tout premier athlète à remporter deux médailles d'or dans une des disciplines olympiques du ski freestyle.

Ce 10 février restera d'ailleurs gravé dans l'histoire des disciplines hivernales au Canada, puisque Charles Hamelin s'est adjugé le 1500 m en short-track (patinage de vitesse sur piste courte). Il s'agit de son troisième titre olympique après le 500 m et le relais à Vancouver en 2010.

A chacun son mode de calcul... Les Canadiens réussissent des doublés entre les bosses, les Américains préfèrent les unités pour décrocher les titres en snowboard slopestyle (Jamie Anderson chez les dames, après Sage Kotsenburg chez les messieurs) alors que les Néerlandais comptent "en base 3" en patinage de vitesse. Les "Oranje", déjà auteurs d'un triplé sur 5000 m samedi, ont récidivé sur 500 m cette fois, dans une épreuve qui a vu le sacre de Michel Mulder.

En revanche, le biathlète norvégien Ole Einar Bjoerndalen devra patienter avant de compter jusqu'à 13 et de s'emparer seul du record du nombre de médailles aux JO d'hiver.

Bjoerndalen recalé pour 1 sec 7/10e

A quoi tient une légende sportive? Bjoerndalen, 40 ans, a laissé échapper une 13e médaille olympique pour 1 sec et 7/10e.

Mais "OEB", sacré sur le sprint samedi, dispose encore de quatre épreuves (s'il dispute les relais messieurs et mixte) pour atteindre son objectif: dépasser son compatriote Björn Daehlie, avec lequel il co-détient le record (12).

La troisième place tant convoitée par Bjoerndalen est revenue à un Français, Jean-Guillaume Beatrix, qui décroche sa première médaille olympique, devant le maître de la discipline, sur l'épreuve de la poursuite (12,5 km).

C'est un autre Français, Martin Fourcade, 25 ans, déjà médaillé d'argent à Vancouver en 2010, qui s'est imposé.

Assis sur une énorme supériorité en ski, Fourcade a assuré ses quatre sessions de tirs (1 seule cible ratée sur 20), pour décrocher son premier titre olympique.

Le N.1 mondial et futur champion olympique semblait tellement sûr de sa supériorité qu'il a levé un poing vainqueur à l'issue de sa quatrième série de tir, alors qu'il lui restait encore un tour de circuit à accomplir, skis aux pieds, sur une neige lourde.

Quelques heures avant le succès de Martin Fourcade devant le Tchèque Ondrej Moravec, le premier titre de la journée est revenu à l'Allemande Maria Höfl-Riesch, victorieuse du Super-combiné (descente + slalom), comme en 2010 à Vancouver. Egalement championne du monde de la spécialité, elle a devancé l'Autrichienne Nicole Hosp et l'Américaine Julia Mancuso, deuxième en 2010.

De nombreuses concurrentes, dont la Suissesse Lara Gut, deuxième temps de l'épreuve de vitesse, ont été éliminées ou sont tombées, piégées par une neige ramollie par les températures douces, qui devraient persister tout au long de la semaine.

pga/mam

PLUS:hp