NOUVELLES

Espagne - Coupe du Roi: qui pour empêcher un clasico en finale ?

10/02/2014 05:15 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

Le Real Madrid et le FC Barcelone abordent en position de force leurs demi-finales retour de la Coupe du Roi cette semaine, respectivement contre l'Atletico et la Real Sociedad, qui vont devoir cravacher pour empêcher un clasico en finale mi-avril.

Ni le club merengue, vainqueur 3-0, ni son grand rival blaugrana, victorieux 2-0, n'ont pris de but à domicile à l'aller, ce qui leur donne de fortes possibilités de se disputer le trophée. Ce serait le premier Real-Barça en finale de la Coupe du Roi depuis 2011 et le sacre de Madrid (1-0 a.p.).

Mais l'Atletico, tenant du titre, ne l'entend pas de cette oreille: le club "colchonero" devra certes accomplir une immense "remontada" mardi soir (20h00 GMT) pour éliminer son voisin madrilène, mais il a grand besoin d'une victoire dans ce derby après une semaine de descente aux enfers.

Les hommes de Diego Simeone étaient invaincus depuis plus de 100 jours ? Ils ont perdu pied mercredi dernier contre le Real, battus dans l'intensité et l'engagement physique sur la pelouse du stade Santiago Bernabeu.

Et après voir brièvement occupé la tête de la Liga, ils ont dû rentrer dans le rang samedi en s'inclinant à Almeria (2-0), laissant le Barça reprendre les commandes à la différence de buts.

"L'unique méthode que nous connaissons pour continuer sur notre ligne, c'est le travail, et c'est ce que nous allons faire", a souligné "El Cholo" Simeone.

"L'Atletico va tout tenter"

"Prendre les choses match après match", tel était le leitmotiv de Simeone lorsque son équipe renversait tout sur son passage ces dernières semaines. Et tel est le maître-mot qui doit permettre à l'Atletico de ne pas abandonner si facilement son trophée, malgré la suspension mardi de Diego Costa, le forfait de Tiago (entorse du genou) et le pépin au dos du gardien Thibaut Courtois, incertain.

"Le résultat (de l'aller) est positif pour l'adversaire", a reconnu Simeone. "Mais il y a 90 minutes, c'est le football, il faut jouer", a-t-il aussitôt prévenu.

Pas dupe, son homologue du Real Madrid Carlo Ancelotti a dit s'attendre à affronter une équipe revancharde. "Ce sera difficile, l'Atletico va tout tenter", a observé l'Italien, qui sait que son adversaire n'a pas perdu le moindre match sur sa pelouse de Vicente Calderon cette saison.

Pour valider son billet, le Real pourra compter sur son double Ballon d'Or Cristiano Ronaldo, qui doit encore purger deux matches de suspension en Liga mais est libre de jouer en coupe. Le public merengue espère aussi le retour comme titulaire du défenseur français Raphaël Varane, qui a repris après des inflammations récurrentes au genou droit.

Mercredi soir (21h00 GMT), la Real Sociedad tentera elle aussi d'entraver la marche du Barça vers la finale, prévue le 19 avril. Elle n'a néanmoins gagné aucun de ses trois derniers matches toutes compétitions confondues, et sera privée du défenseur central Inigo Martinez, exclu à l'aller.

Les Catalans, eux, devraient pouvoir compter sur Sergio Busquets, Cesc Fabregas, Dani Alves, Jordi Alba ou Javier Mascherano, tous absents du onze de départ dimanche en Liga contre le FC Séville (victoire 4-1).

jed/stt/chc

PLUS:hp