NOUVELLES

Accusation de terrorisme : Khurram Sher plaide non coupable 

10/02/2014 11:58 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

Khurram Syed Sher, un pathologiste de London, en Ontario, a plaidé non coupable à une accusation de terrorisme dont il fait l'objet. La preuve déposée contre l'accusé lundi compte 200 000 pages contenues dans 11 000 dossiers. 

Le procès d'un ancien participant à l'émission Canadian Idol, accusé de complot en vue de faciliter des activités terroristes, s'est ouvert lundi en Cour supérieure de l'Ontario à Ottawa. Le procès devrait s'échelonner sur quatre semaines.

Le procès a été ajourné en début d'après-midi et reprendra demain. La Couronne présentera d'abord ses preuves.

Deux hommes d'Ottawa sont également accusés dans cette affaire, mais ils ne peuvent être nommés en raison d'une récente ordonnance de non-publication. Ils verront pour leur part leur procès s'ouvrir en avril.

Lors de leur arrestation en août 2010 dans le cadre du projet « Samossa », la police avait saisi des livres, des vidéos et des manuels sur le terrorisme, de même que des circuits électroniques qui auraient été fabriqués pour faire exploser des bombes artisanales à distance.

Une maison en rangée d'Ottawa avait notamment été mise sur écoute au cours de l'enquête.

Selon les autorités, en plus d'Ottawa, le complot s'étendait en Iran, en Afghanistan, au Pakistan et à Dubaï.

Khurram Sher, 31 ans, est né à Montréal et parle couramment l'anglais et le français. Il a étudié à l'École de médecine de l'Université McGill.

Il a été libéré sous caution en octobre 2010.

PLUS:rc