NOUVELLES

Manger des Big Mac au Vietnam

08/02/2014 11:44 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

Le géant américain de la restauration rapide McDonald's a ouvert samedi son premier restaurant dans le communiste Vietnam.

Après PFK, Burger King et Pizza Hut, McDonald's veut ainsi tenter de séduire les 90 millions de consommateurs vietnamiens. Toutefois, même si le niveau de vie augmente dans le pays, avec un revenu moyen annuel qui vient de dépasser les 1650 $, tous n'auront pas les moyens de s'offrir un Big Mac, facturé 3 $ pièce.

Tout de même, des centaines de personnes faisaient déjà la queue samedi matin à Ho Chi Minh-Ville, certains bien avant l'heure d'ouverture. Les clients à scooter attendaient également pour la commande à l'auto.

« Pour les franchises internationales, notamment les fast-food, s'ils veulent réussir au Vietnam, ils n'ont pas besoin que toute la population devienne leurs consommateurs. Ils ont besoin qu'un petit pourcentage [de la population] vienne de temps en temps chaque mois », affirme Sean Ngo, qui conseille des marques étrangères s'implantant au Vietnam.

Par ailleurs, même si l'augmentation du niveau de vie entraîne les consommateurs urbains à diversifier leur alimentation, McDonald's pourrait devoir s'adapter au menu traditionnel vietnamien. Déjà, le restaurateur a introduit un McPork dans son menu, les Vietnamiens raffolant du cochon.

« Les Vietnamiens ont l'habitude de manger du riz et des nouilles. McDonald's va devoir trouver une solution pour ce marché », estime l'économiste Le Dang Doanh.

« Processus rigoureux de sélection »

Le Vietnam s'est largement ouvert à l'économie de marché depuis des réformes économiques mises en place au début des années 1990. Depuis 10 ans, sa croissance économique est de 5 % à 6 % annuellement.

Le pays est toutefois toujours dirigé par un régime à parti unique et toute contestation y est réprimée.

L'entrée de McDonalds sur le marché vietnamien est d'ailleurs révélatrice de la façon dont s'y font les affaires. Même si l'entreprise a assuré avoir choisi son premier franchisé après « un processus rigoureux de sélection », le droit d'exploiter le restaurant a été remportée l'an dernier par le beau-fils du premier ministre.

PLUS:rc