NOUVELLES

Le Conseil de la souveraineté reproche à Marois d'être ambiguë

08/02/2014 06:50 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

Le Conseil de la souveraineté du Québec estime que la proposition de livre blanc sur l'indépendance du gouvernement de Pauline Marois ne doit pas être une façon de reléguer ce projet aux oubliettes.

À l'occasion des États généraux sur la souveraineté, qui se déroulaient samedi à Montréal, le président du Conseil, Gilbert Paquette, s'est dit inquiet d'un manque de volonté de réaliser l'indépendance, une critique qui ne s'adresse pas seulement au Parti québécois.

« Je reflète les craintes d'un grand nombre de militants souverainistes qui se disent : "On n'y croit plus". Ce n'est pas pour rien qu'on a fondé Québec solidaire, que des militants ont fondé Option nationale », affirme-t-il.

Cette semaine, la première ministre a promis, si elle est réélue, de tenir une vaste consultation sur l'avenir de la province, mais n'a pas parlé de référendum ni d'échéancier précis.

Pour leur part, Québec solidaire et Option nationale estiment chacun que leur programme est sans ambiguïté.

D'après le reportage de Julie Marceau

PLUS:rc