NOUVELLES

JO-2014 - Slopestyle: le premier or à un Américain, même sans Shaun White

08/02/2014 07:36 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

L'Américain Sage Kotsenburg a fait oublier son compatriote Shaun White, la star mondiale du snowboard, en devenant samedi le tout premier champion olympique de slopestyle et le premier médaillé d'or des JO-2014.

Sous un ciel bleu azur au Parc Extrême de Rosa Khoutor, le Norvégien Staale Sandbech (2e) et le Canadien Mark McMorris (3e) l'ont accompagné sur le podium, à l'issue d'un concours où la notation en a surpris plus d'un.

Plus que les gros sauts, les juges ont en fait récompenser le flair et le style de Kotsenburg, qui lui n'a pas effectué le fameux +triple cork+ (trois sauts périlleux avant désaxés), manoeuvre annoncée comme indispensable pour être sacré.

"Je fais un peu les choses au hasard, a expliqué Kotsenburg, 20 ans. Trois minutes avant ma manche, je ne savais même pas que j'allais faire un +1620+ (quatre rotations et demi sur lui-même) et mon dernier saut, je ne l'avais jamais tenté avant."

L'Américain n'avait pourtant pas fini dans les dix premiers des qualifications jeudi et avait dû en passer par les demi-finales, peu avant la finale.

Le snowboardeur de Park City avait déjà goûté, gamin, à l'expérience olympique. En 2002, il était spectateur dans sa station de l'Utah, quand les Etats-Unis avaient réalisé un triplé en snowboard half-pipe. Douze ans plus tard, voilà Kotsenburg dans la peau d'un pionnier de l'histoire olympique.

"Tous un peu confus"

Le slopestyle, où les concurrent effectuent des figures les plus acrobatiques possibles sur une piste de 600 m jonchée de trois modules d'obstacles en métal (rails) puis trois modules de saut, est l'une de ces disciplines sur lesquelles le CIO a tablé pour rajeunir l'audience des JO d'hiver.

La qualité du spectacle et les conditions de compétition parfaites ont contribué à des débuts réussis mais la controverse était présente, comme dans tout sport basé sur le jugement humain.

"On est tous un peu confus sur ce que les juges cherchaient aujourd'hui (samedi), a avoué le Canadien Maxence Parrot (5e), récent vainqueur de X Games d'Aspen et facile vainqueur des qualifications jeudi. Certains +riders+ auraient dû avoir un plus gros score, comme McMorris".

"Les juges étaient bizarres, a ajouté son compatriote Sébastien Toutant, 9e. McMorris a fait deux +triple cork+ de suite (en seconde manche)... Mais on n'est pas aux X Games, où c'est tout ce que les juges veulent voir."

"C'est vrai que je pensais être mieux noté, a reconnu McMorris mais je suis heureux vu d'où je reviens (côte cassée fin janvier)."

Cette semaine, Parrot et Toutant avaient vertement critiqué Shaun White pour son retrait inopiné, disant haut et fort que le forfait du Californien -officiellement pour protéger son objectif d'une troisième médaille d'or consécutive en half-pipe- était dû à la peur de se faire battre.

bpe/ep

PLUS:hp