NOUVELLES

Espagne - 23e journée: L'Atletico chute, le Real leader sans Ronaldo

08/02/2014 06:09 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

Le Real Madrid a pris samedi les commandes du Championnat d'Espagne en domptant Villarreal (4-2) avec un doublé de Karim Benzema en l'absence de Cristiano Ronaldo, détrônant l'Atletico Madrid, leader avant cette 23e journée mais surpris à Almeria (2-0).

En moins de trois jours, la "Maison blanche" a écoeuré l'"Atleti": vainqueur de son voisin mercredi en demi-finale aller de Coupe du Roi (3-0), le club merengue l'a délogé samedi soir de sa toute récente première place de la Liga, à la faveur d'une meilleure différence de buts (57 points, +41 contre +40).

Le FC Barcelone, troisième avec 54 points, a l'occasion de reprendre les commandes dimanche en cas de succès sur la pelouse du FC Séville (20h00 GMT).

Le contrecoup est violent pour l'Atletico, implacable lors de sa prise de pouvoir le week-end dernier mais qui a vu ses certitudes voler en éclat en une semaine avec ses deuxième et troisième défaites toutes compétitions confondues cette saison.

Les hommes de Diego Simeone n'ont pas réussi à se dépêtrer des Andalous, dix-septièmes de Liga avant cette journée.

Gabi, gardien de fortune

Dans un match pauvre en occasions, Almeria l'a emporté en fin de match sur un centre-tir (80) de Verza puis un penalty du même joueur (86), provoqué par le gardien madrilène Aranzubia, qui a été exclus sur l'action. Le milieu de terrain et capitaine Gabi, gardien de fortune alors que les trois remplacements avaient déjà été effectués, n'a pu parer le tir.

Ce résultat fait les affaires du Real, nouveau leader provisoire à la faveur de sa victoire contre un autre promu, Villarreal, avec une performance remarquée de Benzema, Gareth Bale et Jesé en l'absence de Ronaldo, suspendu.

"La sanction de Cristiano donne davantage de motivation aux autres", a commenté l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti.

Face au "sous-marin jaune", cinquième du classement, ses joueurs ont rapidement fait la différence grâce à Bale, de retour dans l'équipe de départ après un pépin à la jambe gauche.

Le Gallois, transféré à prix d'or cet été de Tottenham (91 millions d'euros selon le Real), s'est employé à dissiper les inquiétudes concernant sa condition physique.

Il a été bien aidé par la défense de Villarreal: une mésentente lui a permis de s'échapper et d'ajuster le gardien pour son neuvième but en Liga cette saison (7).

Ensuite, Bale s'est montré plus influent dans le jeu que lors de ses dernières prestations et a enchaîné les déboulés sur l'aile droite, adressant un centre tendu à Benzema, qui, bien placé au premier poteau, a marqué en renard (25).

Benzema, égal du Brésilien Ronaldo

Dans un match d'une belle qualité technique, Villarreal n'a jamais renoncé, justifiant son classement flatteur et son rêve d'accrocher la quatrième place, synonyme de Ligue des champions.

Certes, il a manqué au "sous-marin jaune" de la précision dans la dernière passe. Qu'à cela ne tienne, son latéral droit Mario n'a pas eu besoin de beaucoup combiner pour adresser une frappe limpide dans la lucarne de Diego Lopez et réduire le score (43).

Mais le Real a tenu le cap, aidé par un Luka Modric toujours aussi précieux dans l'entrejeu. Bien lancé par Angel Di Maria, Jesé a inscrit son quatrième but en quatre matches toutes compétitions confondues en devançant la sortie du gardien (65).

Et lorsque Villarreal est encore revenu à portée sur un coup franc parfaitement enroulé par Giovani (69), les Madrilènes se sont mis à l'abri en contre: Benzema, servi par Jesé, a signé un joli tir au ras du poteau (76) pour inscrire son 13e but en Liga cette saison, soit son 104e but au Real.

Il égale ainsi le bilan madrilène de l'ex-star brésilienne Ronaldo, son idole de jeunesse, membre de l'équipe des "Galactiques" au début des années 2000.

jed/bvo/fbx

PLUS:hp