NOUVELLES

Egypte: un célèbre humoriste revient à la TV pour railler Sissi

08/02/2014 12:47 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

Le célèbre humoriste égyptien Bassem Youssef, de retour à la télévision, s'est moqué du culte de la personnalité autour du maréchal Abdel Fattah al-Sissi, nouvel homme fort de l'Egypte.

Ce comédien s'était rendu célèbre en 2012 par ses critiques contre le président islamiste Mohamed Morsi, renversé par l'armée en juillet 2013.

Après l'éviction de M. Morsi, il s'en était pris au chef de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, et à ses partisans, et son programme avait fini par être retiré de l'antenne par la chaîne privée égyptienne CBC en novembre 2013.

Lors de la première de sa nouvelle émission vendredi soir, diffusée par la télévision privée MBC Masr, M. Youssef a abordé avec précaution le sujet du maréchal Sissi, donné grand favori à la présidentielle de cette année même s'il ne s'est pas encore porté officiellement candidat.

"On continue. Et on dira ce qu'on veut, et on n'aura peur de personne", lance-t-il, avec la silhouette du maréchal apparaissant à l'écran. "Des gens sont énervés lorsqu'on mentionne certaines personnes, donc c'est mieux de ne pas en parler (...) ce n'est pas de la peur, c'est du respect", poursuit-il, de façon sarcastique.

Au fil de l'émission, M. Youssef tente donc de façon humoristique d'éviter de mentionner nommément le maréchal Sissi, mais d'une façon ou d'une autre son nom surgit, comme lors d'une pause publicitaire, où une fausse réclame vante les vertus de "l'huile (de cuisine) Sissi".

"Bon, passons aux chansons", dit-il à un moment. "Des chansons étrangères, pas arabes, qui n'aient rien à voir avec nous s'il vous plaît"! Une chanson espagnole est alors diffusée avec comme refrain "Si si senior".

"Et bien, il est très populaire", dit-il. "Vous savez, en espagnol, Si si signifie 'oui' 'oui'".

Ces critiques indirectes ont agacé des téléspectateurs qui s'étaient rassemblés dans un café pour regarder l'émission.

"C'est drôle, mais je n'aime pas la façon dont est critiqué Sissi", indique un comptable qui dit se nommer Sameh.

"Ce dont le pays a besoin, c'est de l'autorité et non pas de critiquer ses dirigeants", indique pour sa part Ahmed Mohamed, un commerçant.

Cependant, tous dans le café ne pouvaient pas s'empêcher de sourire des marques d'humour du comédien.

C'est le général Sissi qui le 3 juillet était apparu sur les écrans de télévision pour annoncer la destitution de Mohamed Morsi. L'armée avait ensuite lancé une implacable campagne de répression contre ses partisans.

Depuis, sa popularité ne cesse de grandir, son portrait s'étalant partout, dans les rues et les commerces, et même dans certaines administrations.

ht-se/vl/tp

PLUS:hp