NOUVELLES

Egypte: l'armée affirme avoir tué 16 islamistes dans le Sinaï

08/02/2014 01:21 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

L'armée égyptienne a affirmé avoir tué samedi seize combattants islamistes dans des frappes aériennes dans la péninsule du Sinaï dont les jihadistes se servent de base arrière pour lancer des attaques à travers le pays.

L'armée affirme régulièrement mener des opérations meurtrières contre les groupes islamistes dans le Sinaï, où elle a lancé en août 2013 une vaste offensive pour tenter de les en déloger.

Les attaques contre les forces de l'ordre se sont multipliées en Egypte, notamment dans le Sinaï, depuis la destitution et l'arrestation du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée le 3 juillet 2013 et l'implacable répression contre ses partisans qui s'en est suivie.

Des frappes aériennes ont tué "16 extrémistes dangereux appartenant aux Frères musulmans", a indiqué le porte-parole de l'armée Ahmed Ali dans un communiqué sur Facebook. Ce bilan n'a pu être confirmé auprès d'une source indépendante.

Les Frères musulmans, mouvement dont est issu M. Morsi, ont été désignés en décembre "groupe terroriste" par les autorités installées par l'armée, après un attentat suicide contre le quartier général de la police dans la ville de Mansoura (nord) ayant fait 15 morts.

La confrérie avait démenti être derrière cet attentat qui avait été revendiqué par Ansar Beit al-Maqdess, un groupe basé dans le Sinaï qui dit être responsable de nombreuses autres attaques contre l'armée ou la police.

Le Sinaï, péninsule proche d'Israël et de l'enclave palestinienne de Gaza, est en proie depuis longtemps à des troubles fomentés par des groupes armés jihadistes et des tribus de bédouins hostiles au pouvoir central.

se/vl/tp

PLUS:hp