NOUVELLES

WRC/Rallye de Suède - 2e journée: Jari-Matti Latvala (VW) en tête de justesse

07/02/2014 01:21 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (VW Polo-R), en tête du rallye de Suède depuis vendredi midi, a terminé la journée presque sur les jantes avec une avance de moins de cinq secondes sur son coéquipier, le Norvégien Andreas Mikkelsen.

Alternant erreur et virtuosité, le Français Sébastien Ogier, champion du monde en titre et en tête de cette épreuve jeudi soir, pointe à la dixième place à plus de 3 min 30 sec du Finlandais.

Dans l'ES8, la première spéciale de la matinée, Ogier a tapé contre un mur de neige, perdant toute chance de signer un deuxième succès consécutif dans ce rallye longtemps chasse-gardée des pilotes nordiques.

"Je n'étais pas assez incisif à l'entrée du virage. Je me suis retrouvé un peu en dehors des rails et suis parti en survirage", expliquait Ogier dans la soirée. "Cela semblait anodin comme erreur mais comme le passage était étroit, j'ai tapé de l'arrière et cela m'a renvoyé dans le mur. Je m'en veux. Il ne me reste plus qu'à piloter et à rester sur mes roues", a-t-il lancé après avoir finalement raflé six des huit spéciales disputées.

A la suite de cet incident, Andreas Mikkelsen, le troisième pilote Volkswagen, a pris la tête de la course momentanément à l'issue de l'ES8 et de l'ES9 avant de faire une incursion sur le bas-côté à haute vitesse et de céder la place de leader pour moins de deux secondes à Latvala.

Celui-ci n'a remporté que l'ES8 vendredi et Mikkelsen ne s'est imposé dans aucune spéciale de la journée, pourtant les deux hommes sont bien installés en haut de la feuille des temps. Ce qui a fait dire à Ogier: " Ce week-end, ils (ndlr: mes coéquipiers) ne m'ont pas battu. Je me suis éliminé tout seul. C'est le rallye ! J'étais le plus rapide mais je n'ai pas pu m'empêcher de faire cette erreur stupide", poursuivait-il légèrement dépité.

Duel fratricide en vue

Latvala, qui prendrait la tête du Championnat du monde si les positions restaient identiques jusqu'à samedi après-midi, rappelait néanmoins que "c'est plus facile d'aller vite quand on a perdu toute chance de remporter la course. La pression diminue beaucoup", expliquait-il.

Celle de ses pneus aussi car, complètement détruits par ses bonnes performances du jour - il a terminé derrière Ogier tout l'après-midi - Latvala s'est classé 15e de l'ES15 perdant, en moins de deux kilomètres, huit secondes sur le Français et surtout la moitié de son capital temps sur Mikkelsen. "Le boss (ndlr: Jose Capito, directeur de Volkswagen Sport) nous a dit qu'il n'y avait pas de consignes de course", a rappelé Ogier dans un grand sourire.

La lutte pourrait également avoir lieu pour les places d'honneur entre Mads Ostberg (Citroën), actuellement 3e, et les pilotes Ford, Mikko Hirvonen et Ott Tanak, respectivement 4e et 5e. Avec la disparition aux avant-postes des deux Hyundai - Neuville est sorti dans l'ES8 et Hanninen dans l'ES12 -, Ogier serait même en mesure de récupérer samedi les huit points de la sixième place, et, qui sait, les trois points du vainqueur de la Power Stage.

syd/chc

PLUS:hp