NOUVELLES

Toshiba: 140 ans pour construire un empire industriel

07/02/2014 02:34 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

"Une usine sans centre de recherche est comme un insecte sans antenne": cette phrase inspira la philosophie du groupe japonais Toshiba, un conglomérat dont les origines remontent à près de 140 ans et sont relatées dans un musée à Kawasaki, en banlieue de Tokyo.

Tout débute en 1875 à Ginza, au centre de Tokyo, un quartier aujourd'hui huppé où un certain Hisashige Tanaka, un passionné de poupées-automates, installe son usine de télégraphes.

L'homme avait déjà montré son génie avec la "man nen dokei", littéralement la "pendule de 10.000 ans", une machine à égrener le temps, d'une précision déconcertante, conçue en 1851 et dont les scientifiques japonais n'ont réussi à percer le mystère qu'en 2005.

Parallèlement à M. Tanaka, Ichisuke Fujioka et Shoichi Miyoshi créent en 1890 la société Hakunetsu, une firme spécialisée dans les ampoules à incandescence qui s'installera plus tard à Kawasaki.

La fusion de ces deux entreprises en 1939 donnera naissance à Tokyo Shibaura Electric, qui deviendra Toshiba en 1978.

Dans les années 1930, influencée par l'industrie occidentale, la société Tanaka rebaptisée Shibaura fabrique le premier aspirateur, le premier réfrigérateur et la première machine à laver électriques nippons: "ce lave-linge marche toujours", explique Junji Nakayama, directeur du Musée des sciences de Toshiba, à Kawasaki. Actionné, l'engin fait cependant un boucan d'enfer.

Ce n'est pas le seul vestige électroménager avant-gardiste de l'époque et encore fonctionnel conservé en ce lieu récemment ouvert au public. Mais c'est un des rares qui aient précédé la guerre, avant que le gouvernement japonais n'interdise aux entreprises de fabriquer des appareils domestiques, afin de réserver les matériaux aux équipements jugés indispensables pour "l'effort de guerre".

Des puces électroniques aux réacteurs nucléaires

Au sortir du conflit, placés sous occupation américaine, les industriels japonais ont presque dû reprendre tout à zéro, avant de recommencer à proposer des lave-linge (Graal des ménagères), réfrigérateurs, climatiseurs, téléviseurs.... Sanyo, Matsushita (aujourd'hui Panasonic), Hitachi, Sony, toutes ces marques fleurons des technologies du Japon prirent leur réel essor dans les années 1950, une fois l'occupant américain parti.

Toshiba se distingua alors par le premier autocuiseur électrique automatique nippon en 1955 et par le premier téléviseur couleur japonais en 1960.

Le groupe s'initia aussi à l'informatique, avec la conception d'un gros calculateur électronique en 1954 ainsi que des "wapuro", machines à écrire en japonais, grâce à une conversion de la prononciation tapée au clavier en idéogrammes nippons.

C'est à cette firme polyvalente que l'on doit aussi la première machine mondiale de tri postal, en 1967.

Aujourd'hui, Toshiba est, au côté de son compatriote Hitachi, le seul groupe à réussir le tour de force de fabriquer une gamme incommensurable de produits, allant des puces électroniques (c'est un spécialiste des mémoires flash NAND) aux réacteurs nucléaires (avec sa propre division Toshiba et sa filiale américaine Westinghouse).

Au milieu de tout cela, on trouve des PC, des téléviseurs, des escaliers mécaniques, des ascenseurs, toujours de l'électroménager et des appareils audiovisuels, des ampoules (plus à incandescence mais à diodes électroluminescentes), et encore une multitude de composants, objets et services pour professionnels et particuliers.

Pour avoir une illustration pratique de cette étendue, il faut se rendre à l'hôpital Toshiba à Tokyo, un lieu où tout le matériel, des PC des hôtesses d'accueil et médecins aux appareils de radiographie, écrans, machines de paiement et autres équipements, porte le logo Toshiba.

C'est bien sûr la même chose au musée où le passé côtoie l'avenir avec aussi des prototypes et présentations des appareils et technologies de demain.

"Nous conservons les données relatives à l'exemplaire numéro un de chaque produit fabriqué, c'est notre patrimoine", précise M. Nakayama selon qui des milliers d'objets sont déjà répertoriés.

kap/pn/jh

TOSHIBA

PANASONIC CORP.

SONY

PLUS:hp